NBA : Kobe BRYANT, une carrière magique pour un départ vers l’au-delà tragique – AZ-INFOS

Au beau milieu de la journée, la nouvelle a fait le tour de la toile, elle a fait l’effet d’une bombe dans le milieu sportif, elle était bien vraie. La disparition de la légende américaine de basketball. En effet, Kobe BRYANT est décédé dans le crash de son hélicoptère privé en compagnie de neuf (9) autres personnes dont sa fille de 13 ans, Gianna Maria-Onore. Une nouvelle qui vient basculer un monde déjà en plein tourment avec le virus meurtrier (Corona) qui a déjà causé la mort de plus de quatre-vingt personnes en Chine.

Ah oui, c’est bien le défilé de ce super champion dans le feu de son hélico sans dire au revoir à personne, y compris sa femme et ses trois autres filles, il s’empare de Gianna et s’en va pour un monde dont nous ignorons tous. Quel coup de massue !

En effet, Kobe BRYANT est né le 23 Août 1978 à Pennsylvanie à Philadelphie. Il a complété vingt belles années d’une carrière aboutie (1996-2016). Les Lakers de Los Angeles, équipe avec laquelle il a gagné cinq titres de champion ( 2000, 2001, 2002, 2009 et 2010) avec à la clef deux titres de Most Valable Player( MVP) en finale (2009 et 2010). Un titre de MVP de saison (2008) , deux titres de Jeux olympiques (2008 et 2012) avec l’équipe nationale américaine de basketball, un scoreur impénitent, qui lui a valu d’abord la troisième place des meilleurs marqueurs de l’histoire de la NBA avant de se voir relégué en quatrième position par LeBron James avant hier soir dans la défaite des Angelinos contre les Sixers sous les yeux d’un certain Kobe BRYANT. Celui-ci, parti peut-être trop ce dimanche 26 janvier 2020 à l’âge de 41 ans.

En fait, ce monsieur n’est pas seulement un basketteur, c’est aussi un homme avec un cœur de lion, un gagnant dans l’âme, un bosseur à nul autre type, quelqu’un qui n’aspire qu’à la victoire. Ce n’était vraiment pas pour rien qu’il portait le fameux sobriquet : « Black Mamba ». Face à ses adversaires, il s’était toujours révélé coriace, par la magie de sa finesse technique, la puissance de ses muscles et son incontestable adresse au tir. Deux maillots 8 et 24 levés dans le rang des légendes dans la salle des Lakers de Los Angeles en 2017, le seul à avoir cet accompagnement lambda. Ce n’est pas par flatterie qu’il est considéré comme le plus grand Laker de tous les temps.

Kobe BRYANT, c’est également le deuxième joueur à inscrire le plus grand nombre de points dans un match de basket, soit 81, inscrits face aux Raptors de Toronto le 22 Janvier 2006. Comment ne pas se rappeler de son dernier match en carrière où du haut de ses 37 ans il a planté 60 points pour basculer leur adversaire du jour, en l’occurrence Utah Jazz.

Quel adversaire a été épargné par les morsures de Black Mamba ? Hmmm! on se rappellera bien ses duels épiques face à des hommes comme Allen Iverson, Vince Carter, Manu Ginobili, Dwayne Wade, LeBron James, Kevin Durant, Carmelo Anthony ou encore Jason Kidd. Entre autres, ce magicien c’est une compilation de nuits les unes plus époustouflantes que d’autres. 33 643 points en carrière, c’est du lourd, car seulement sept joueurs ont édité l’exploit d’atteindre la barre des trente mille en carrière jusqu’à présent. On se souviendra aussi de ses tirs réussis en toute fin de match (clutch) de quoi mettre en délire les fans des Lakers.

Bref! À la manière de ce grand poète haïtien, Jacques Roumain dans son œuvre : « Gouverneur de la Rosée », dirait-on : « la vie est un fil qui ne sa casse point, qui ne se perd pas, car chaque homme y fait un noeud durant son existence, c’est le travail qu’il a accompli. »

Ceci nous ramène à dire que le fil de la vie de Kobe BRYANT ne fait que se prolonger et fait la jonction entre deux mondes pour immortaliser et entrer encore plus dans les mémoires ce Monsieur dont le nom ne crache que grandeur !

Ainsi, la famille d’AZ-INFOS TGV présente ses sympathies à toutes celles et tous ceux frappé (e)s par la traversée tragique de son excellence Kobe BRYANT !

Bonne traversée Légende !

Chrismann Jean-Jacques TOUSSAINT
t.chrismann05@gmail.com

2 Commentaires

  • Excellent texte. Bonne continuite

  • C’était un héros dans son domaine, et un meilleur homme pour sa femme, un meilleur père pour ses jolie filles. Physiquement il était comme mon mari, mon mari aussi est basketteur , je peux comprendre la douleur de cette femme qui a perdu son mari dans état critique comme un barbecue. Désolé famille Brayant 😭😭😭

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s