Georges E. Allen, le nouveau journaliste victime de brutalité policière – AZ-INFOS

Dans le soir du mardi 28 Avril 2020, alors qu’il s’apprêtait à gagner sa demeure, journaliste de Radio Télévision Caraïbes et d’Haïti 24, Georges Emmanuel Allen a été bastonné par des policiers pour non-respect du couvre-feu imposé par l’État haïtien pour faire face au covid-19. La scène s’est passée à proximité de l’hôpital La Paix.

Selon les policiers impliqués dans l’affaire, le journaliste a frappé un policier après l’avoir sanctionné d’une contravention pour violation du couvre-feu. Et le policier de son côté a réagi brutalement.

De son côté, le journaliste a dit utiliser ses moyens (une clé roue) pour faire valoir son droit de légitime défense face à la tête agressive et impitoyable des policiers. Plus loin, il avoue avoir appelé à son assistance Guyler Cius Delva, responsable de l’organisation SOS journaliste et ancien ministre de la culture et de la communication.

À son arrivée, M.Delva a longuement échangé avec les protagonistes pour porter à leur connaissance l’autorisation des journalistes de circuler pendant les heures de couvre-feu. Ainsi, il était maintenu que Georges Allen allait être illico libéré.

En somme, cette scène, n’est-elle pas une nouvelle preuve de la vulnérabilité qui enveloppe ce secteur tant vital dans le maintien de notre société ?

Chrismann Jean-Jacques TOUSSAINT
t.chrismann05@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s