Le 11 de rêve du football haïtien de 2000 à 2020 de Jean-Jacques Pierre fait rêver – AZ-INFOS

Intervenant à la très prisée émission hebdomadaire « Sport Mania bonus weekend » animée par Jean-Pierre Étienne, le chouchou du public haïtien en matière de chronique sportive, chaque samedi 12:00 PM-2:00PM sur Radio Ibo, l’ancien international haïtien a tenu à faire le point sur les 11 meilleurs joueurs à leur poste respectif du football haïtien durant les 20 dernières années (2000-2020) d’après son constat. Une période justement qui a vu défiler de belles têtes dans le football haïtien avec certaines plus abouties que d’autres. Découvrons l’équipe :

Dans les buts, Jean-Jacques compterait sur Johny Placide, celui-là qu’il considère comme étant plus complet que les autres gardiens qu’il avait cités comme par exemple Fénelon Gabard.

Dans la charnière centrale l’auteur porterait dévolu sur :

Bruny Pierre-Richard : Selon lui, il n’y aucun doute sur le fait que Bruny est l’un des tout meilleurs défenseurs centraux haïtiens sur cette période. Considérant sa taille, son envergure, sa solidité, son placement et son sens de leadership. À côté de Bruny on retrouverait Meschack Jérome, valeureux défenseur de la sélection nationale. Connu pour sa solidité défensive, son jeu aérien correct, sa bonne relance et sa frappe lourde sur les phases offensives.

Latéral droit : Roosevelt Désir, ce dernier présente une panoplie beaucoup large comparativement aux potentiels adversaires tels Carlens Arcus ou encore Réginald Goreux.
Latéral gauche : Frantz Gilles, celui-là vu comme une garantie sur le plan défensif et offensif.

Au milieu du terrain :

Comme 6, l’ancien pensionnaire de Nantes FC opterait pour Wilfrid Montilas. Grand et solide stabiliseur. Comme 8, Monès Chéry, bon manieur de balle, une qualité de passe exceptionnelle et une frappe de balle précise.

Comme 10 : Le dévolu serait jeté sur Jeff Louis, bien qu’il n’a pas assez duré, néanmoins son potentiel physique et technique lui vaut la peine d’y être. Sans oublier ses fulgurants slaloms, sa qualité de dernières passes et la surpuissance de sa frappe.

Dans les trois de devant Jean-Jacques placerait : À gauche comme ailier : Duckens Nazon, un attaquant qui ne cesse de se prouver depuis son apparition sous le bicolore haïtien. Avec une bonne maîtrise de balle, sa capacité à marquer et à faire marquer.

À droite comme ailier : Donald Guerrier, bien qu’il ait commencé comme latéral gauche, mais sa grande capacité d’adaptation offensive lui permet de se tailler une place dans la mémoire de plus d’un notamment de Jean-Jacques Pierre.

Et en pointe, c’est Éliphène Cadet qui assurerait le rôle de 9, avec possibilité de mettre en évidence sa bonne capacité technique en décrochant sur les côtés ou en revenant près des milieux de terrain pour créer de l’espace pour les deux ailiers pré-cités.

Une équipe qui jouerait en 4-3-3 ou en 4-4-2 losange, avec Montilas la pointe défensive et Éliphène la pointe offensive.

Et comme entraîneur c’est bien le défunt sélectionneur argentin qui a conduit Haïti surtout dans la coupe caribéenne de 2001, Jorge Hugo Castelli qui aurait les rênes de cette belle équipe campée par Jean-Jacques Pierre. Ce dernier qui a une fois de plus fait étalage de sa toute profonde connaissance emmagasinée dans le football à tous les points de vue considérés.

En effet, un exercice extrêmement intéressant qui fort souvent ouvre la porte à d’énormes interrogations. Ceci étant dit, le débat reste ouvert. Chacun a le droit de faire valoir ses opinions sur le sujet. Et ce, dans un large esprit d’enrichissement de ce sport que nous, haïtien (ne)s, chérissons tant.

Par ailleurs, ne pourrait-on pas venir avec la carte d’un Brunel Fucien ou d’un Jean-Michel Alexandre Boucicaut par exemple ? D’un Monumat Constant Junior, d’un Peter Germain ou d’un James Marcelin ? D’un Golman Pierre ou d’un Philippe Péguero ? Tant et tant d’autres joueurs question d’alimenter encore plus le débat autour de cet exercice combien intéressant.

Remerciant et félicitant Jean-Jacques Pierre pour cette belle intervention, chapeau est enlevé pour saluer le travail titanesque que fait Jean-Pierre Étienne dans le milieu du journalisme sportif en Haïti.

Chrismann Jean-Jacques TOUSSAINT
t.chrismann05@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s