Le Coronavirus nous fait perdre notre humanité face à la mort – AZ-INFOS

La pandémie du Coronavirus déclarée en février dernier par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) fait compter des cadavres par milliers dans le monde, au point que certaines personnes ne manifestent pas ou plus de sympathie à l’égard des amis ou collègues ayant perdu un proche. Et ceci, même les parents des concernés ne tardent pas trop à pleurer leur mort quoi que le décès en question n’a rien à voir avec le COVID-19. Avons nous perdu notre humanité ?

Certes, les réseaux sociaux aident les haïtiens à accepter les morts via facebook ou Whatsapp où des gens sans respect pour la mémoire des victimes, font circuler la photo des dépouilles sans la connaissance des proches parents. Certes, les haïtiens sont plus ou moins habitués aux décès quotidiens par dizaines, faute de sécurité et des accidents évitables, provoqués par la mauvaise qualité des routes et une circulation rudimentaire, néanmoins, le décès de quelques dizaines de personnes dans les autres pays est souvent considéré comme catastrophique. Aujourd’hui, la perte en vie humaine par millier due au nouveau coronavirus dans le monde rend les hommes de plus en plus insensibles vis-à-vis de leurs semblables.

Autrefois dans certains grands médias de la capitale, la perte d’un confrère ou collègue de bureau suffit pour paralyser toutes les activités du média ou de l’entreprise même jusqu’après les funérailles. De nos jours, avec le nouveau Coronavirus qui tue en moyenne 5000 à 7000 personnes par jour, les gens ont tendance à adopter une attitude cynique, pas parce qu’ils ont la foi en Christ avec l’espérance de revivre un autre jour après la mort, mais plutôt ils deviennent apathiques face à la mort.

Très récemment, l’Union Européenne (UE) a tourné le dos à l’Italie, en grande difficulté en début d’épidémie. Les Italiens ont du attendre des aides venues de la Chine pour soulager tout un pays au bord du précipice. S’agit-il d’un sauve-qui-peut ou le Royaume Uni a eu raison de se retirer de l’UE ?

Aussi létal que le Coronavirus puisse paraître et aussi évidemment que l’instinct de survie nous enlève notre empathie, ne sommes-nous pas en train de perdre ce qui nous restait de notre humanité ?

Seide Putnam LOUIS-JEAN
putnamlouisjean@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s