Le onze idéal d’Alexandre Boucicaut du football haïtien de 2000 à 2020 – AZ-INFOS

Après son bon ami Jean-Jacques Pierre c’était le tour de Jean-Michel Alexandre Boucicaut de parler amplement du football haïtien de la période allant de 2000 à 2020. En effet, il participait à l’émission Sport Mania bonus weekend sur Radio Ibo, animée par Jean-Pierre Étienne, il avait pu ponctuer sa belle envolée par les onze (11) joueurs qui, selon lui, ont marqué à leur poste respectif le football haïtien sur les 20 dernières années.

Allons découvrir :

Dans les buts, Boucicaut compterait sur Fénélon Gabard, qu’il dit avoir choisi au détriment de Johny Placide en raison du titre gagné en 2007 par Gabard.

Dans la charnière centrale : L’ancien du Violette se confierait à :
Bruny Pierre Richard, ce dernier considéré indiscutablement comme un taulier, de qui personne ne saurait se passer sur cette période.
Et Jean-Jacques Pierre, une technique de grande classe, un vrai professionnel qui s’est notamment imposé au haut niveau du football français.

À gauche : Frantz Gilles, ce dernier qui fait presque l’unanimité dans cette position malgré les autres concurrents de taille.

Comme arrières centraux :
À droite, Stéphane Guillaume, celui-là qui a gagné la faveur de Boubous face à des hommes tels Roosevelt Désir, Gabriel Michel ou Jean-Sony Alcénat parce qu’il était partie prenante de l’équipe nationale championne de 2007.

Au milieu du terrain :
En position 6 comme ç’a été le cas pour Jean-Jacques, Boucicaut placerait Wilfrid Montilas, un joueur qu’il a décrit comme un couvreur d’espace impénitent et un bon organisateur de jeu.

En position de 8: Ce sont James Marcelin, grand gabarit, beaucoup d’épaisseur avec une étonnante capacité de se projeter vers l’avant.
Et, Monès Chéry qui accompagneraient Montilas au milieu du terrain.

Dans la ligne d’attaque :

Les choix seraient portés sur :
Brunel Fucien à droite, pion incontournable de l’équipe de 2007 et pièce maîtresse de l’Aigle Noir pendant une bonne période.
À gauche : Donald Guerrier, qui semble gagner le respect de ses prédécesseurs, car Boucicaut, à l’instar de Jean-Jacques, n’a pas hésité à le mentionner.

Et à la pointe de l’attaque ce serait Duckens Nazon, un joueur qui jouit d’une belle réputation, et aux yeux du public haïtien, et aux yeux des footballeurs haïtiens eux-mêmes.

Les rênes de cette formation seraient confiés à Luiz Armelio Garcia, celui-là qui a conduit l’équipe nationale à la victoire au championnat caribéen de 2007.

Une équipe qui ne fera certainement pas l’unanimité, car chacun a sa manière et ses critères de sélection. Comme ce fut le cas pour l’équipe de Jean-Jacques Pierre, on peut déjà s’attendre à de nombreuses réactions de pour et de contre autour de celle de Jean-Michel Alexandre Boucicaut.

À vous, observateurs avisés du football haïtien !

Chrismann Jean-Jacques TOUSSAINT
t.chrismann05@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s