Pourquoi les mensonges de Christophe Colomb continuent d’être enseignés en Haïti ? – AZ-INFOS

Nombreux sont celles et ceux qui se souviennent de la date du 5 décembre 1492 comme étant celle de la découverte de leur pays par un certain Christophe Colomb.

En Haïti, cette phrase : « Christophe Colomb a découvert Haïti le 5 décembre 1492, souvent répétée et chantée sous forme de leçon, n’aurait presque jamais fait l’objet de questionnements et de recherches de ceux qui se vantent d’être historiens haïtiens connus. Mais cette histoire n’est-elle pas démentie ? Pourquoi continue-t-on d’en parler aux enfants alors?

Par la filière d’une recherche approfondie effectuée par un journaliste de AZ-INFOS dans un livre ayant pour auteur Roger Judenne publié en 2008, les mensonges de Christophe Colomb ont bel et bien causé du tort. Tout en sachant que l’histoire du monde a été falsifiée de manière systématique et est remplie de bobards.

En effet, en 1480, Felipe Sanchez, âgé de 14 ans, est le fils d’un marin faisant le commerce des vins andalous et du cuir de Cordoue entre l’Espagne et l’Italie. Après la mort de son père, Felipe poursuit ce négoce. Quant à son frère aîné, Alonso, il fait voile à bord du « Cruz del Sur » vers les Canaries et Madère. Mais depuis un an, Felipe est sans nouvelles.

Le bruit court que d’effroyables tempêtes ont balayé ces archipels. Felipe reçoit alors une lettre du cartographe Christophe Colomb qui lui apprend le naufrage du navire. Colomb a recueilli les survivants mais ils ont tous succombé. Son comportement est étrange. Veuf, il ne s’occupe pas de son fils Diego et n’a qu’une idée en tête : partir en mer pour les Indes par la route de l’ouest.

Diego raconte à Felipe qu’il a fait une étrange découverte en cachette de son père : dans une malle il a trouvé des papiers, des cartes, des coiffures multicolores avec des plumes d’oiseau, ce qui lui a valu une raclée. Par recoupements et grâce à la rencontre d’un survivant du naufrage, Felipe finit par découvrir que Christophe Colomb n’a pas été le premier à découvrir les Indes : Alonso Sanchez l’avait fait avant lui!

Alonso Sanchez de Huelva a découvert les îles du Nouveau Monde abordées par Colomb lors de son premier voyage et lui a fourni tous les renseignements permettant d’y aller sans risques. Colomb savait qu’il existait des terres dans ces mers lointaines et il en connaissait la position exacte. Il possédait des parures de plumes portées par les habitants des Caraïbes.

L’épisode de la fameuse raclée infligée à son fils est rapporté par Diego Colomb lui-même dans le journal qu’il rédigea quand il succéda à son père en tant que gouverneur des Indes. Mais en habile mystificateur, après s’être emparé du secret légué par Alonso Sanchez, il a crié haut et fort qu’il était le premier découvreur de ces terres nouvelles.

« En août 1492, Colomb quitte l’Espagne avec trois navires – la Santa Maria, la Pinta et le Santa Clara (surnommé « la Nina »). Après deux mois en haute mer, la terre a été aperçue. Or, avant leur départ, le roi Ferdinand et la reine Isabelle avaient promis à celui qui apercevait la terre en premier une récompense d’une veste de soie et une rente de dix mille maravédis.

Rodrigo de Triana sur la Pinta était le premier à apercevoir la terre ferme. Il a crié aux autres membres de l’équipage en bas, et le commandant de bord de la Pinta a annoncé la découverte à coups de canon. Quand vint le moment de recevoir la récompense, Colomb prétendit qu’il avait vu une lumière au loin, quelques heures avant le cri de Triana: « Mais c’était tellement indistinct que je n’ai pas osé affirmer qu’il s’agissait d’une terre ». La récompense serait allée à Colomb.

Lors de son débarquement sur l’île, qu’il appellera San Salvador (actuelles Bahamas), Christophe Colomb s’est immédiatement mis au travail pour trouver de l’or et asservir les populations indigènes. Plus précisément, Colomb, en voyant les Arawaks (les peuples de la région) sortir des forêts effrayés par les hommes avec des épées, mais portant des dons, écrit dans son journal:

« Ils ne portent pas d’armes, et ne les connaissent pas, car je leur ai montré une épée, ils l’ont prise par le tranchant et se sont coupés par ignorance. Ils feraient de bons serviteurs. . . avec une cinquantaine d’hommes, nous pourrions les assujettir tous et leur faire faire tout ce que nous voulons ».

Comme d’autres visiteurs européens l’ont remarqué, les Arawaks étaient réputés pour leur hospitalité et leur désir de partager. Encore une fois, Colomb dit au sujet des Arawaks:

« Ils sont si naïfs et si détachés de leurs possessions que personne qui ne les a pas vus ne le croirait. Quand vous demandez quelque chose qu’ils ont, ils ne disent jamais non.

En somme, de nombreuses études n’ont-elles déjà démontré que les Européens sont les grands champions de la falsification de l’histoire des peuples notamment l’histoire des peuples d’Afrique et celle des peuples d’Amérique? Les raisons pour lesquelles les Européens auraient falsifié l’histoire du monde seraient nombreuses.

Mais, l’hypothèse la plus pertinente et qui a été prouvée par des chercheurs plus honnêtes est que les Européens sont les principaux responsables des génocides des peuples autochtones ou indigènes d’Afrique et des Amériques. Ils sont les seuls responsables de la colonisation, les seuls responsables de l’esclavage, de la servitude, du traffic humain et de la traite négrière dans le monde.

Christophe Colomb n’a pas découvert l’Amérique. Il en fit la conquête et la colonisation. Ainsi écrit et prouvé, pour masquer leurs responsabilités montrueuses dans ce que le monde est devenu à cause de leurs barbaries, ils ont falsifié les faits et les évènements historiques en racontant des salades pour de l’histoire. C’est pourquoi depuis un certains temps, les chercheurs les plus avisés sont sceptiques et précautionneux par rapport à ce qui a été raconté par les premiers historiens européens. Si seulement les historiens haïtiens étaient aussi sceptiques, jamais les générations n’auraient étudié cette salade de découverte d’Haïti le 5 décembre 1492.

Lanez DUVERSAINT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s