Le onze idéal de Peter Germain du football haïtien de 2000 à 2020 -AZ-INFOS

Durant cette période où les yeux sont entièrement tournés vers la Covid-19, il est aussi temps de voir défiler d’autres habitudes. Ainsi, ce samedi 17 mai 2020, participant à Sport Mania bonus weekend, émission animée par Jean-Pierre Étienne sur Radio Ibo, Peter Germain, ancien grand nom du football national, a lui aussi eu droit à faire part de son équipe-type du football haïtien sur la période allant de 2000 à 2020. Une équipe qui fait déjà beaucoup parler. Allons rapidement la découvrir avec AZ-INFOS TGV.

Dans les buts, Peter a choisi Johnny Placide au détriment de Fénélon Gabard, ce dernier qu’il reproche d’être trop timide.

En défense centrale, l’ogre saint-marcois a opté sans donner trop d’explication à l’incontestable Bruny Pierre Richard et à Meshack Jérôme.

Comme arrières centraux :
À droite, il se confierait à Stéphane Guillaume, ce joueur-là qui était avec lui durant la coupe caribéenne remportée en 2007.

Et, à gauche : C’est l’inévitable Frantz Gilles qui a été choisi.

Au milieu du terrain, on retrouverait trois hommes en forme triangulaire : Monès Chéry et Wilfrid Montilas, comme base du triangle et Johnny Descollines en étant le sommet.

Devant c’est une attaque formée de:

À gauche : Jean-Michel Alexandre Boucicaut, ce dernier que plus d’un considèrent comme étant le meilleur ailier du football haïtien sur les deux dernières décennies.

À droite, c’est Jeff Louis qui porterait sa vivacité, sa technique et sa frappe de balle à l’équipe de Peter Germain.

À la pointe de l’attaque, c’est Péguero Jean-Philippe qui a été désigné, malgré ses blessures à outrance, il continue à garder une place de choix dans le cœur de la grande majorité des observateurs du football haïtien.

Et, pour mener la barque de cette équipe, c’est Luiz Armelio Garcia qui aurait la faveur de celui-là qu’on surnommait Redondo.

En fait, une équipe majoritairement composée de coéquipiers de Peter durant le titre de champion de 2007, cela pèse lourd lourd dans les choix de l’auteur.

Par ailleurs, pourquoi par exemple Meschack et non Jean-Jacques Pierre ? Pourquoi Jeff Louis au détriment de Duckens Nazon ? Tant de questions qui pourraient être posées, sans ignorer qu’il s’agissait de l’analyse ou encore de la préférence d’un homme en particulier. Par conséquent, les controverses sont tout à fait légitimes.

Chrismann Jean-Jacques TOUSSAINT
t.chrismann06@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s