Le onze idéal du football haïtien des vingt dernières années de Monès Chéry – AZ-INFOS

Ce samedi 13 Juin 2020, alors qu’il était de passage via téléphone à Sport Mania bonus weekend, émission animée par l’excellent Jean-Pierre Étienne sur Radio Ibo, l’ancien international haïtien, Monès Chéry a eu l’occasion de présenter au grand public son équipe idéale du football haïtien durant les deux dernières décennies (2000-2020).

À ce fait, tout comme ses prédécesseurs, Monès a dû s’employer pour justifier ses choix. Découvrons attentivement l’équipe campée par l’homme en question.

Dans les buts, il a opté pour Fénelon Gabard, pas étonnant, vue les beaux exploits qu’ils ont réalisés ensemble. Et il avance aussi le fait de ne pas avoir une connaissance approfondie de Johnny Placide.

Dans la charnière centrale, c’est bien évidemment la paire composée de Bruny Pierre Richard et Jean-Jacques Pierre qui est choisie par Monès Chéry, un choix qui ne lui a pas été compliqué, sachant ce que ces deux ont accompli sur l’intervalle de temps considéré.

Comme arrières latéraux : À droite, l’ancien milieu de terrain du Don Bosco a fait le choix de Jean-Sony Alcénat, un choix qu’il a justifié avec surtout la physionomie de son milieu de terrain ultra solide.

Et à gauche, Frantz Gilles ne veut définitivement partager cette place avec quiconque. Aux yeux de la grande majorité, il reste l’incontestable meilleur à ce poste sur les vingt dernières années du football haïtien.

Au milieu du terrain, l’auteur a décidé de jouer avec deux milieux défensifs (6), à cet effet, Wilfrid Montilas, le maître par excellence de cette position et James Marcelin, un véritable combattant. Et, en position de meneur de jeu (10), c’est Johnny Descollines qui animerait le jeu offensif de l’équipe.

À droite comme ailier, c’est le très bon lors du championnat remporté en 2007, Brunel Fucien, qui a été désigné. Alors qu’à droite, c’est bien Jean-Michel Alexandre Boucicaut qui a été sans ambiguïté choisi. D’ailleurs, aux yeux de Monès, Boubous est le meilleur joueur de la période considérée.

Et en position de pointe (9) c’est Éliphène Cadet, ancien grand nom du football haïtien que Monès Chéry a désigné.

Cette formation jouerait dans un système de 1-4-2-3-1, et le coach qui serait habilité à conduire les rênes de cette équipe c’est Carlo Marcelin. Ce dernier que l’auteur voit comme étant un vrai mentor.

En effet, on peut remarquer que c’est une équipe majoritairement composée de joueurs ayant activement participé au sacre de 2007 avec Monès. Une situation qui portera plus d’un à questionner l’absence de leur joueur favori comme : Jean-Philippe Péguero, Golman Pierre, Donald Guerrier, Roosevelt Désir et autres.

En tout cas, un exercice fort intéressant sujet à garder allumé pour une belle période le flambeau de la discussion footballistique

Chrismann Jean-Jacques TOUSSAINT
t.chrismann05@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s