Un nombre avoisinant trois millions d’haïtiens sans acte de naissance – AZ-INFOS

Il est question qu’aujourd’hui en Haïti environ trois millions de personnes vivent sans l’acte de naissance. Intervenant sur les ondes de Magic 9, ce jeudi 18 Juin 2020, le directeur général des Archives Nationales d’Haïti, à savoir Jean-Wilfrid Bertrand, croit que le système d’état civil est suranné.

Directeur Bertrand a touché le fait que le système est globalement dysfonctionnel, car les officiers à ce fait n’apportent pas l’entier support qui leur est exigé, « les officiers d’état civil sont dans les villes alors que bon nombre de la population vit éloigné des centres-villes. Il y au aussi un grand désordre dans le système. C’est donc un concours de cause qui rend le système totalement dysfonctionnel, et beaucoup plus de gens ne seront pas enregistrés. » A-t-il avancé entre-autres.

Plus loin, le directeur pointe du doigt le fait que les responsables ne sensibilisent pas les gens pour venir déclarer leur enfant dès la naissance ; et la transcription des informations y relatives n’est pas toujours bien faite, alors qu’il n’y pas un service de supervision du travail des officiers d’état civil.

Indiquant que les départements de l’Artibonite, du Centre et de la Grand’Anse sont les principaux espaces où l’on évolue sans acte de naissance, il a souligné qu’un programme devrait être mis sur pied par l’UNICEF pour pallier ce problème dans les trois-dits départements. Mais le déroulement de ce programme est bloqué par la Covid-19.

Entre outre, M. Bertrand croit que le décret relatif au Numéro d’Identification Nationale Unique (NINU) et la Carte d’Identification Nationale Unique (CINU) est de bon ton. Cependant il est sceptique quant à l’application des mesures y établies. Dans cette veine, il a appelé le Gouvernement à la prudence de manière à ce que ce décret ne fragilise pas encore plus ce système, déjà mal-en-point.

L’homme fort des Archives Nationales a fait savoir que le service qu’il dirige est surtout chargé de recevoir le double registre des officiers d’état civil pour les enregistrer. Puis, il a ajouté que pas mal de gens sont déjà centenaires parmi ceux qui ne disposent pas d’acte de naissance.

Par ailleurs, regardant les sanctions prévues dans le récent décret contre les gens ne disposant pas de cette pièce combien importante, arrivera-t-on à punir ces trois millions d’haïtiens évoluant sans acte de naissance ? En outre, que fera-t-on pour leur faciliter l’obtention de ladite pièce de naissance ?

Chrismann Jean-Jacques TOUSSAINT
t.chrismann05@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s