La dernière danse révoltante de Nancy et de Sébastien, justice d’Haïti, entendez-vous leurs cris ? – AZ-INFOS

Quels ont été leurs derniers pas de danse? Leur dernier sourire ? Leurs dernières paroles ? Leur dernier regard ? Quelle a été la dernière personne à avoir doucement croisé leur regard ? Quel a été leur dernier rêve ? Beaucoup de questions à se poser, mais l’important est de savoir pourquoi la justice haïtienne fait à chaque fois la sourde oreille aux cris d’un peuple n’ayant plus de force pour pleurer les assassinats en cascade de ses progénitures.

La semaine dernière c’était le tour de Mamoune Régi, cette petite étoile qui gagnait sa vie tant bien que mal. Avec sa toile, elle essuyait des voitures, elle battait la rue, elle caressait la vie, elle ne demandait rien à l’État, d’ailleurs elle se foutait royalement si ce dernier existait. Le véritable lot de l’affaire c’est qu’elle n’avait jamais cessé de rêver. Jusqu’à ce qu’un agent de la mort lui colle une balle et mette fin à ce monde de rêve. Ainsi, a pris fin l’aventure de Mamoune à seulement 14 ans, dans la cour du Cap-Haïtien. Quel désarroi !

Toujours est-il qu’on continue à vociférer : JUSTICE POUR MAMOUNE !

Comme pour dire qu’en Haïti la vie ne vaut rien, l’escadron de l’impunité a encore violemment sonné au cor de la criminalité, et les parents, amis, les compatriotes de Nancy Dorléans et de Sébastien Petit pleurent à larmes rougeâtres l’extinction criminelle de ces deux rayons du soleil d’Haïti, désormais amputé.

Ne me demandez pas comment a-t-on eu le culot de tuer et calciner deux âmes prometteuses, deux avenirs, deux gouttes de miel dans la barrique de fiel d’Haïti. Oui Haïti est bien extirpée, elle en souffre, ses enfants en souffrent, nous en souffrons, j’en souffre. Mais, demandez de préférence quand la justice cessera de garder silence face à de tels actes; quand l’exemple sera-t-il tracé; quand la vie en Haïti aura-t-elle tout son sens d’être vécue.

Aujourd’hui, c’est pas uniquement la croix des familles Dorléans, Petit ou encore Régi, c’est la croix de nous tous, c’est la croix d’Haïti.

Ils ont dansé leur dernière danse sous une flamme qui n’avait pour but que de transporter leur âme à un lieu inconnu tant redouté. Deux jeunes dont le devenir augurait une nuée d’espoir, deux jeunes comme nous, on leur a forcé de dire « adieu » à la vie. Avec regret et amertume, ils ont fait le grand saut.

Dans la presse, dans le salon du Pouvoir et de l’Opposition, cela ne parle que mandat, que sommes faramineuses à empocher chaque jour, qu’élections, que postes… Et les massacres, les crimes s’ajoutent à cœur joie à ce spectacle insipide. La vie de l’haïtien sur son territoire n’équivaut qu’à celle d’un vilain moustique, peut-être laissé périr, car ses cris troublent le sommeil de l’État sur son oreiller essentiellement fait de paquets d’argent, de grosses fortunes, de grands privilèges. C’est donc la mort de la vie sur la Perle des Antilles.

Qui entendra les cris de Mamoune, de Nancy et de Sébastien ? Qui criera JUSTICE ? Qui, autres que leurs pairs, se révolteront ?

Aujourd’hui, c’est eux, demain ce pourra être bien vous, bien moi, bien NOUS.

Si nous ne combattons pas ensemble comme des frères, nous allons tous mourir comme des idiots, n’est-ce pas Martin Luther King ?

À cela, nous n’avons pas seulement à réclamer justice pour ces colombes trucidées, mais surtout nous battre pour éradiquer cette culture de crime qui s’installe en Haïti.

Ce triangle de rêves brisés a vomit la thèse de paix qu’on souhaite leur coller, ils sont partis avec dégoût !
Quel gâchis !

Terre, je t’en supplie, ne bois pas leur sang !

JUSTICE POUR NANCY ET SÉBASTIEN !

Chrismann Jean-Jacques TOUSSAINT
t.chrismann05@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s