Depuis combien de jours ne l’as-tu pas eue?: L’interminable question d’une population assoiffée d’une goutte d’électricité – AZ-INFOS

Il y a plus que deux ans de cela, un monsieur animé de singerie politique promettait de faire jaillir la lumière sur Haïti tout entière : 24 heures/ sur 24, avait-il dit en substance, dans un délai ne dépassant 24 mois. En effet, depuis le mythe bananier de Jovenel Moïse, les plus sensés savaient déjà qu’ils ne sauraient en aucun cas se fier à de tels discours qui ne s’apparentaient qu’à sa nature mensongère.

Changements, turbulences, contestations au sein de l’électricité d’Haïti (ED’H) avec des employés qui protestent contre la nomination d’un habitué sapeur d’institutions publiques (Michel Présumé). Étant donné qu’en place il n’y a qu’un Pouvoir sapeur, ils ont installé de force ce nouvel agent ténébreux. Bref ! Quel intérêt réside-t-il dans la ferme volonté du Gouvernement de placer Michel Présumé, très contesté et soupçonné de corruption, à la tête de l’ED’H ?

Et, le poids de cette décision infondée n’a pas tardé à enfoncer la population encore plus dans son éternel gouffre d’obscurité. Au point que partout, la même question joue la navette : depuis combien de jours ne l’as-tu pas eue ? Hein ! Depuis combien ? Ils parlent certainement de l’électricité dans un langage bien familier. Et, les réponses dégringolent avec une déception, un esprit perdu dans la rigole des ténèbres, un dégoût de ce pantin bien ficelé, soi-disant président, qui n’avait pour dessein que de piller les biens de la République. À cela, les réponses s’entrecroisent tumultueusement : Moi, 25 jours,… Moi, 21…, Moi, 15…, Moi, environ un mois… Moi, ça fait tellement longtemps, je peine à m’en rappeler… Ouf !

Oui, c’est la vérité, la réalité d’un pays déchiré par ses propres filles et fils alliés à l’international. En, 2020 le service d’électricité représente un luxe de haute portée pour la Première République noire libre; qui danse avec son acte d’indépendance dans la poche depuis deux cent seize (216) ans. En tout ça, sans gêne, dans cette épaisse boue de corruption, de massacres à répétition, de gangs armés légalisés, de misère infâme, le porte-drapeau du mensonge n’a même pas hésité à parler de son désir de garder le pouvoir, de faire valoir ses folles prétentions dictatoriales.

Lorsqu’on se rappelle qu’il avait pris le contrôle la production d’énergie en Haïti sans même penser aux dispositions nécessaires pour nous éviter la scène actuelle, peut-on sans doute constater que celui qu’on appelle chef de l’État ne se destinait qu’à plaquer cette gifle assourdissante en plein visage d’un peuple qui semble être encore perdu dans sa somnolence.

Pour pallier cette situation, tout le monde, presque, s’attèle à s’acquérir sa propre source d’énergie (panneaux solaires, inverter, génératrices…) juste pour ne pas compter sur ce service public. Nous avons perdu le goût de réclamer ce qui nous est de droit; on préfère créer des subterfuges ou encore souffrir en silence. De leur côté, les hommes au pouvoir s’acharnent à compléter leur forfait : castration radicale de la caisse de l’État.

À tout bout de champ, un scandale s’éclate, jusqu’à présent aucune lumière n’est faite sur la question de mazout qui a mis à plat les moteurs de production d’énergie. Entr’autres, Gracia Delva, pointé du doigt dans cette affaire, s’est défendu et tout est clos. Tandis que l’électricité reste dans les sombres tiroirs de l’obscurité. Oui, c’est si facile, point n’est besoin d’aller répondre aux questions de la justice qui n’en est, d’ailleurs, même pas consciente sous le poids de la politique. On peut aisément organiser sa conférence ou son live Facebook par devant ses propos caméras on se lave, on est propre, plus propre que la proprette. Oui, le rite de l’insanité gouvernementalement professionnel se poursuit !

Électricité 24/24 pour électricité 0/24, on ne s’étonne point de ce mythomane qui, j’imagine, ne cesse de rigoler sous sa douche se voyant induire en erreur un peuple qui se voulait raisonnable. Insécurité pour sécurité, combien donner raison à cet ami-lecteur qui se plaît toujours à scander : « En Haïti, nous sommes sécurisés par l’insécurité ».

Merci monsieur le menteur séculaire, on en a assez, vous en avez rempli notre sacoche de vos sales discours agioteurs. Battez vos ailes, allez nous attendre au portail de la justice – espérons, qui retrouvera sa conscience – car nous avons plein de questions à vous poser sur votre gestion odieuse ou plus clairement votre déprédation de la chose publique. Ce serait une bonne leçon pour les futurs dirigeants de la République !

Sœurs et frères, depuis combien de jours ne l’avez-vous pas eue ?Réponses : …

Alors, réclamons-la !

Mes civilités !

Chrismann Jean-Jacques TOUSSAINT
t.chrismann05@gmail.com

2 Commentaires

  • C’est dommage parce qu’on veut nous traduire une réalité qui ne porte l’ombre d’un doute. Mais les gens d’ici essaye par tous les moyens de nous les faire avaler selon leurbpenchant deja panché vers une position obscure.
    Si hier on prenait le président pour un menteur, aujourd’hui, nous voyons à clair d’où vient le problème. A force de faire des malversations on oublie le strict minimum. ” Je reprendrai les vers d’un certain père titid pour dire “Nan fè enjistis pou avili Jovenel, yo bliye menm klere pye yo”. Qui peut nous expliquer pourquoi nous n’avons pas eu une petite amélioration dans les environs des Cayes et de Petit Goave ? Pour ne prends que ces dés endroits du pays, alors que de nouveaux matériels leur étaient alloués. Non ils préfèrent plonger la population tout entière dans l’obscurité pour sauver la face de leur patron. Je veux parler des vorbes ()

  • Minuscule oblige telman ils sont petits dans leurs sales besognes.
    On n’avait jamais entendu parler des syndicats d EDF, tant ils se complaisaient dans la situations ténébreuses qu’ils avaient instauré. Nous assistons à leur réveil brutal. Où étaient-ils alors que le peuple n’avait ce précieux luxe chaque jour. Bien sûr, tout allait pour le meilleur dans leur monde merveilleux où tout leur est acquis avec l’argent des contribuable redistribué dans leur rang.
    Maintenant que le pot au rose est mis a jour, ils se réveillent en criant qu’ils ne peuvent accepter la nomination du nouveau dg. Ils ne voient pas encore comment négocier avec quelqu’un qui a L’aval du président. Comme ce fût le cas de l’ancien sur lequel on n’a jamais entendu bruit. Tout allait bien, pourquoi faire du bruit ?
    Le peuple vous voit.
    Je m’insurge contre ce parchemin que je donne reponse, car écrit avec un mépris pour la population haïtienne.
    L’électricité 24/24 est possible avec une société d’électricité autonome qui ne se fait pas subventionner avec les derniers de état par des particuliers minables, soudoyant des employés de l’état pour tenir le peuple dans le noir au profits des bandits armés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s