Distance sociale ou distance physique : un conflit terminologique ? – AZ-INFOS

Depuis l’apparition de la Covid19, l’expression ‘distance sociale’ occupe l’actualité. Il s’agit de garder quelques mètres de distance par rapport à une personne pour éviter toute éventuelle contamination. Mais cette expression sonne mal aux tympans de certains étudiants, professeurs ou encore des chercheurs en sociologie. En effet, pour eux ladite expression est utilisée abusivement. Car la hiérarchie sociale suppose un ordonnancement du statut des individus en présence. Puisque l’éloignement omet ce paramètre, l’expression ‘distance physique’ doit être utilisée en lieu et place de ‘distance sociale’.

Toutefois, la critique des sociologues semble être incongrue aux yeux des linguistes. Les mots/concepts évoluent [diachronie] : une expression peut i) avoir un sens à un moment donné et s’en écarter à un autre ( penser à « limenna » en créole haïtien) ; ou ii) peut impliquer un sens en sus du premier. Dans ii), l’on parle de ‘sens connoté’ ; ce dernier est issu en général d’un contexte spécifique.

En fait, l’expression ‘distance sociale’, pour les linguistes, est bel et bien utilisée, contrairement aux dires des sociologues ; elle a pris un nouveau sens en gardant la même structure morphologique, c’est ce qu’ils [les linguistes] appellent « néologie sémantique » (Cf. Néologie morphologique). D’ailleurs, ce n’est nullement l’affaire des locuteurs créolophones [« distans sosyal »] puisque l’expression est entendue, dans le même sens, sur des médias réputés sérieux : Radio France internationale, par exemple !

Donc l’expression ‘distance sociale’ est devenue un néologisme. Qu’en est-il alors de ‘distance physique’ ?

Dans la mesure où ce que l’on a sus-mentionné est vrai, on peut dire qu’il n’y a pas de différence entre les deux expressions – dans la deuxième acception de ‘distance sociale’, bien entendu ! Car, loin de ce que pourrait penser plus d’un, nous n’avons pas prétention de faire disparaître le sens dénoté de l’expression – i.e son sens premier – auquel s’attachent tant les sociologues.

En conclusion, on peut noter : que ceux qui disent ‘distance physique’ ont bien raison, mais ceux disant ‘distance sociale’ n’ont pas tort non plus. Par ailleurs la langue n’est pas l’affaire des linguistes ni des sociologues mais de tous, pour paraphraser l’auteur de « Cours de linguistique générale ».

Francklyn Dorcé (dit Fran’cé),
Étudiant/Auteur
Phi.dorsay11@gmail.com

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s