Pourquoi une femme enceinte ne doit-elle pas consommer d’alcool ? – AZ-INFOS

« La santé dépend plus des précautions que des médecins », nous dit Bossuet. À cela, nous recevons docteur Jean David LAURANGILLES pour traiter cette question combien fondamentale libellée subséquemment : « Pourquoi une femme enceinte ne doit-elle pas consommer d’alcool ?

Ainsi, sur la question de savoir s’il y a une période précise pour une femme en pleine ceinture de consommer de l’alcool ou une quantité précise, le docteur répond :

– Il n’y a pas de quantité d’alcool sûre à boire pendant la grossesse ou en essayant de devenir enceinte. Il n’y a pas non plus de temps pendant la grossesse où il est sécuritaire de boire de l’alcool. Tous les types d’alcool sont également nocifs, y compris tous les vins et bières.

En fait, les Troubles du spectre de l’alcoolisation fœtale (TEAF )sont évitables si la femme ne boit pas d’alcool pendant la grossesse.

Que faut-il donc savoir sur la consommation de l’alcool durant la période de grossesse docteur ?

– Il y a cinq (5) choses fondamentales à savoir sur la consommation de l’alcool pendant la grossesse :

Premièrement, BOIRE DE L’ALCOOL PENDANT LA GROSSESSE PEUT PROVOQUER DES ANOMALIES CONGÉNITALES ET DES INCAPACITÉS CHEZ LE BÉBÉ :

En réalité, ces affections, connues sous le nom de troubles du spectre de l’alcoolisation fœtale (ETCAF), sont parmi les principales causes évitables d’anomalies congénitales et de troubles du développement. Les TEAF peuvent causer des problèmes dans la façon dont une personne regarde, grandit, apprend et agit. Ils peuvent également provoquer des malformations congénitales dans le cœur, le cerveau et d’autres organes importants. Ces problèmes durent toute une vie.

Deuxièmement, IL N’Y A PAS DE QUANTITÉ CONNUE D’ALCOOL QU’UNE MÈRE PEUT BOIRE EN TOUTE SÉCURITÉ PENDANT LA GROSSESSE :

À cet effet, toutes les boissons contenant de l’alcool peuvent affecter le bébé à naître. Une canette de bière de 12 onces contient la même quantité d’alcool qu’un verre de vin de 5 onces ou 1 once d’alcool fort.

Troisièmement, IL N’Y A PAS DE MOMENT PENDANT LA GROSSESSE OÙ VOUS POUVEZ BOIRE EN TOUTE SÉCURITÉ :

À cela, l’alcool peut affecter le bébé à tout stade de la grossesse. Cela peut causer des problèmes au cours des premières semaines de grossesse, avant qu’une femme ne sache qu’elle est enceinte.

Quatrièmement, DE NOMBREUSES FEMMES BOIVENT ENCORE DE L’ALCOOL PENDANT LEUR GROSSESSE :

En effet, aux États-Unis, environ une (1) femme enceinte sur neuf (9) déclare avoir consommé de l’alcool au cours des (trente) 30 derniers jours; et environ une (1) femme enceinte sur vintgt-six (26) déclare en avoir bu trop au cours des 30 derniers jours (cinq verres ou plus à la même occasion).

Cinquièmement, LES TROUBLES DU SPECTRE DE L’ALCOOLISATION FŒTALE SONT ÉVITABLES À 100% :

L’ETCAF peut être totalement évité si une femme ne boit pas d’alcool pendant la grossesse.

Alors pourquoi l’alcool est-il dit si dangereux docteur ?

– À savoir, l’alcool dans le sang de la mère passe au bébé par le cordon ombilical. La consommation d’alcool pendant la grossesse peut entraîner une fausse couche, une mortinaissance et une variété de déficiences physiques, intellectuelles et comportementales à vie. Ces incapacités sont connues sous le nom de troubles du spectre de l’alcoolisation foetale (ETCAF). Les enfants avec TEAF peuvent avoir les caractéristiques ou comportements suivants :

• Traits anormaux du visage, comme une rainure moins marquée entre le nez et la lèvre supérieure (ce pli est appelé filtre ou rainure sous-nasale).

• Petite tête.

• Taille plus courte que la moyenne.

• Faible poids corporel

• Mauvaise coordination

• Comportement hyperactif

• Difficulté à faire attention.

• Mauvaise mémoire.

• Difficultés à l’école (en particulier en mathématiques).

• Des troubles d’apprentissage

• Retards de la parole et du langage.

• Déficience intellectuelle ou faible QI.

• Mauvaises capacités de raisonnement et de jugement.

• Problèmes d’aspiration et troubles du sommeil chez les bébés.

• Problèmes d’audition et de vision.

• Problèmes cardiaques, rénaux ou osseux.

D’accord docteur, dites donc, quelle quantité précise d’alcool est-elle la plus compromettante pour une femme enceinte ?

– En fait, il n’y a pas de quantité connue d’alcool qu’une femme peut consommer en toute sécurité pendant la grossesse.

Y a-t-il un moment précis où l’alcool se révèle plus dangereux docteur Laurangilles ?

– Il n’y a pas de moment pendant la grossesse où vous pouvez boire en toute sécurité. L’alcool peut causer des problèmes au bébé à naître à tous les stades de la grossesse, avant même qu’une femme sache qu’elle est enceinte. Boire de l’alcool au cours des trois premiers mois de la grossesse peut provoquer des traits du visage anormaux chez le bébé. Des problèmes de croissance ou du système nerveux central (p. Ex., Poids insuffisant à la naissance, problèmes de comportement) peuvent également se développer si la mère consomme de l’alcool à n’importe quel stade de la grossesse. Le cerveau du bébé se développe tout au long de la grossesse et peut être affecté par l’exposition à l’alcool à tout moment.

Donc, si une femme boit de l’alcool pendant sa grossesse, il n’est jamais trop tard pour qu’elle s’arrête. Plus tôt qu’une femme arrête de boire, mieux ce sera pour le bébé et pour elle-même.

Au cas où une personne est accro à l’alcool, le médecin donne son conseil :

– Important à signaler, si vous êtes enceinte ou essayez de devenir enceinte et que vous ne pouvez pas arrêter de boire de l’alcool, demandez de l’aide. Contactez votre fournisseur de soins de santé, votre centre local des Alcooliques anonymes ou un centre local pour le traitement de l’alcoolisme. Ainsi, ils vont pouvoir vous aider à gérer ce problème qui risque d’être nocif pour la santé de l’enfant.

C’est justement ce qu’on devait voir avec docteur Jean David LAURANGILLES pour cet énième numéro sur la cette rubrique tournée autour de la santé. Nos vifs remerciements au docteur pour sa noblesse contribution dans la réalisation de ce travail.

Par la même volée, nous invitons aux lectrices.teurs à rester accroché (e)s à AZ-INFOS TGV pour d’autres numéros traitant de la santé aussi fondamentaux. Car, comme a dit Chauvot de Beauchêne : « La santé est le trésor le précieux et le plus facile à perdre. »

Protégeons notre santé pour vivre en santé !

À bientôt !

Chrismann Jean-Jacques TOUSSAINT t.chrismann05@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s