Neymar et PSG se taillent une place en finale de la Ligue des champions – AZ-INFOS

Alors qu’il a vécu des moments noirs ces dernières années dans la plus prestigieuse des compétitions en matière de clubs, cette année le Paris Saint-Germain se porte comme un charme en grimpant avec manière les échelons.

En effet, pour le compte de la première demi-finale opposant l’ogre parisien à la jeune équipe de Red Bull Leipzig, tout en maîtrise, les hommes de Thomas de Tuchel l’ont emporté sur le score de trois but à zéro. Avec à la clef, une performance aboutie d’Angel Di Maria, absent lors des quarts.

Les choses avaient bien débuté pour Paris Saint-Germain qui pressait haut et agressait la défense du RBL, en témoigne cette action loupée par Neymar bien lancé par Mbappé (6e), son pointu a effleuré le poteau gauche de Gulasci. En outre, le brésilien, définitivement dans tous les bons coups parisiens, a obtenu un coup-franc, bien botté par Angel Di Maria sur la tête de Marquinhos et c’était l’ouverture du score. (1-0, 13e).

Sinon qu’une action manquée par Poulsen à la 26ème minute de la partie le Red Bull n’a visiblement pas inquiété Sergio Ricot. Les hommes se Nagelsmann multipliaient les pertes de balle dans leur camp face au pressing asphyxiant des parisiens, c’est sur une d’entre elles d’ailleurs que Di Maria a planté le deuxième but suite à une géniale talonnade de Neymar jr. (2-0, 42e).

À la fin de la première période Ney aurait pu mettre le troisième sur un service de Mbappé, mais son tir n’était pas cadré. Finalement, le troisième sera arrivé et signé Juan Bernat de la tête sur un autre caviar de Di Maria (3-0, 56) à un moment où les allemands poussaient dans l’optique de relancer le match. C’était donc le coup fatal, la suite n’a été qu’une formalité, le Club francilien a tenu bon jusqu’à la fin de la partie. 3-0, c’est donc le score final.

À noter, les bonnes performances de Di Maria, Marquinhos, la défense parisienne et le tempo de Neymar bien que ce dernier peine encore à retrouver son efficacité devant le but. Ce qu’il espèrera de reconquérir lors de la finale à venir.

C’est donc pour la cinquième fois qu’un club français se hisse en final de Ligue des champions, après Reims (1956 et 1959), Saint-Étienne (1976) , Marseille (1991, 1993) et Monaco (2004) et donc le PSG (2020). En attendant l’autre demi-finale entre Lyon et Bayern de Munich qui se jouera ce mercredi sous le coup de 15:00.

Chrismann Jean-Jacques TOUSSAINT
t.chrismann05@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s