Un jeune confiant et dévoué, Marc Hérold NORELUS, Directeur de Cabinet du Sénateur Kedlaire AUGUSTIN – AZ-INFOS

En Haïti, la valorisation et l’intégration des jeunes compétents, dévoués et soucieux soit dans le système éducatif, soit en politique restent un enjeu critique dans le processus du changement réel d’Haïti.

Ce phénomène n’est pas nouveau car, pendant ces 20 dernières années, les politiciens ne font pas grandes choses pour aider cette jeunesse en quête de confiance et d’opportunités. Ils se contentent de faire de cette jeunesse, un instrument aux mains de meneurs habiles, qui exploitent ses forces et ses faiblesses. Fort de tout cela, il y a une frange de cette entité qui ne cesse de lutter, afin de matérialiser l’espoir de renaître Haïti de ses cendres. Et, c’est dans cette optique que les jeunes se trouvent toujours en première ligne dans tous les mouvements qui visent un changement radical de l’état actuel des choses.

Marc Hérold NORELUS, un jeune, originaire du département du Nord-ouest qui, comme tant d’autres jeunes, a laissé Port-de-Paix, sa ville natale, pour s’installer dans la capitale haïtienne afin d’intégrer une Université dans le but de faire l’acquisition de nouvelles connaissances pour pouvoir aider le pays à l’avenir.

C’est dans les couloirs de la FDSE, que nous nous sommes rencontrés, en 2016. Et, depuis lors, on devient amis. On échange des idées sur différents sujets tels que: La Politique, Le Droit, L’Économie, parfois même, sur le Sport et la culture en général. Souvent en contradiction dans nos différentes approches mais, on respecte la position, de l’un et de l’autre.

Passionné de l’Admistration et du Droit, Marc Hérold à déjà décroché en 2016, un diplôme en Administration Économique et Sociale (AES) à l’Ecole de Droit et des Sciences Économiques des Gonaïves (EDSEG) de l’Université d’Etat d’Haïti. Au cours de cette même année, il est entré à la Faculté de Droit et des Sciences Économiques de Port-au-Prince (FDSE) pour entamer son étude de rêve, qui est le Droit.

12 Mars 2018, Il m’a appelé pour m’annoncer qu’il est un nouveau employé du Sénat de la République, et je lui ai dit: « Mon ami Marc, Félicitations et n’oublie jamais que tu fais partie de cette catégorie de jeunes dont le pays a besoin pour faire face à ses différents défis. Et, tu as encore la chance de prouver au pays de quoi tu es capable ». Il m’avait répondu, d’un ton ferme: « Je me sens très motivé et je suis prêt pour montrer à la république que, nous les jeunes, nous avons seulement besoin d’un minimum d’encadrement pour extérioriser un maximum de potentialités et de talents ».

Après, seulement 2 ans et 2 mois comme attaché de presse au sein du Sénat de la République, je suis ravi de voir, ce jeune communicateur de 28 ans, et étudiant finissant en sciences Juridiques à la Faculté de Droit et des Sciences Économiques de Port-au-Prince, Directeur de Cabinet du Sénateur Kedlaire AUGUSTIN. Cette nomination traduit une grande victoire pour la jeunesse de mon pays et prouve à quel niveau nous sommes dévoués, disciplinés et responsables.

Mon ami Marc, je te souhaite du succès dans ce nouveau poste et que tu continues à travailler, pas seulement au profit de ton chef mais, dans l’intérêt de toute la république. Mon frère, que la corruption, le favoritisme, la violation de la loi, l’immoralité, la diffamation… soient toujours tes ennemis. Au contraire, que la loyauté, l’impartialité, le respect des principes, le sérieux, le patriotisme, la rigueur et la discipline continuent à guider tes prochaines actions.

En dépit de mes divergences avec le courant politique, dont le Sénateur Kedlaire AUGUSTIN est le représentant, je tiens à saluer ce choix intelligent et éclairé qu’il a fait en donnant cette opportunité à ce valeureux jeune pour mettre son savoir-faire et son savoir-être en valeur et du coup redonner l’espoir et confiance à tous les jeunes de ce pays.

Jeunes haïtiens de partout, une fois de plus, je vous invite à serrer les rangs et à ne rien lâcher car, tôt ou tard, nous aurons à prendre la relève et le changement de ce pays passera nécessairement par nous.

Calems Maxime

Journaliste et Étudiant finissant en sciences juridiques.

Un commentaire

  • Jean-René JOSEPH

    Je félicite la plume de notre ami Maxime Calems; par laquelle, il retrace une bonne partie de la carrière de Marc Herold Norelus. J’en profite pour présenter mes vifs compliments à ce dernier.

    Haïti a tellement besoin de nous, Messieurs!
    Tenons forts et notre ère jaillira!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s