Deuxième vague de covid-19, la France resserre les étaux – AZ-INFOS

Alors que la deuxième vague de la pandémie liée à covid-19 se fait grandement sentir en France, dans une conférence de presse, le ministre de la santé, Olivier Véran, a étalé toute une série de mesures à prendre pour faire face à ce fléau mondial. En effet, à Marseille et à Guadeloupe, les bars et les restaurants sont fermés depuis le samedi 19 septembre 2020. Ces deux territoires français sont en alerte maximale.

En outre, le ministre a reconnu que ces décisions sont nécessaires pour la protection des citoyens bien qu’elles soient difficiles. Plus loin, M. Véran a signalé que les entreprises touchées par ces mesures auront les supports financiers de l’État. Tout en faisant savoir que la possibilité de redéclarer état d’urgence sanitaire sur tout le pays au cas où ces décisions ne se révèlent pas efficaces.

Ces dispositions concernent une grande part de la France. Cependant Paris, Toulouse, Saint-Étienne, Grenoble, Rouen, Montpellier, Lyon, Bordeaux, Dijon…ne sont pas encore inclus. Mais dans les prochains jours, ce pourra être le cas si la situation ne s’améliore pas.

Pour les zones à grande alerte, les rassemblements de plus de 10 personnes sont déjà interdits.

En fait, des dispositions qui suscitent la colère de plus d’un. Surtout le maire marseillais qui dénonce qu’il n’a pas été mis au courant. Mais elles sont nécessaires pour les responsables de la santé en France. Question d’assurer la protection de la population.

Chrismann Jean-Jacques TOUSSAINT
t.chrismann05@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s