Intervention de l’OPC sur les attaques contre l’ENS et la crise de l’École de Droit des Gonaïves – AZ-INFOS

Comme toujours dans son rôle d’arbitre, l’Office Protecteur du Citoyen a fait le point sur des dossiers brûlants de l’Université d’État d’Haïti (UEH), à travers une note datée du 04 octobre 2020. Dont la copie est arrivée à la rédaction d’AZ-INFOS TGV.

« L’OPC condamne les actes de violence enregistrés sur le local de l’École Normale Supérieure (ENS) survenus dans l’après-midi du vendredi 2 octobre 2020. Ces attaques sur cette entité de l’Université d’État d’Haïti (UEH) située à la rue Monseigneur Guilloux, près du Palais national, ont provoqué la mort violente de l’étudiant Grégory Saint-Hilaire« , a-t-on lu dans ce communiqué.

À cet effet, l’organisme de protection des citoyens a rappelé qu’au regard de la loi, les espaces universitaires sont inviolables. Et, a salué les enquêtes ouvertes par l’Inspection Générale de la Police Nationale d’Haïti (IGPNH) dans ce dossier.

En outre, l’OPC invite les responsables de l’École de Droit des Gonaïves à trouver une entente rapide avec le rectorat de l’Université d’État d’Haïti, sous la tutelle administrative duquel elle est placée, dans le but de déboucher sur des solutions. Et, éviter du coup une catastrophe à ces milliers d’étudiants qui ont déjà vécu une année académique 2019-2020 tant troublante.

Une note portant la signature du protecteur du citoyen, en l’occurrence Me Renan Hédouville.

Chrismann Jean-Jacques TOUSSAINT
t.chrismann05@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s