La sécurité pour les bandits, l’insécurité pour le peuple : les droits humains en Haïti, un échec cuisant – AZ-INFOS

« Priver les gens de leurs droits fondamentaux revient à contester leur humanité », un jour, nous a dit le grand Nelson Mandela, grand militant et homme politique sud-africain. Une pensée justement mise à jour, question de toucher la plaie haïtienne, objet de répugnance et de dégoût. En effet, la partie Ouest de l’Ile balade en marge de tout ce qui est lié aux droits humains.

En fait, le 10 décembre 1948, des représentants issus de nombreux pays à travers le monde avaient senti la nécessité de se réunir autour d’un idéal commun visant à promouvoir le respect des droits de toutes et tous à travers le monde. C’est ainsi était élaborée : « La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ». Alors, pour avoir été parmi les États signataires, Haïti s’était d’office dit d’accord d’œuvrer dans le respect et pour le plein épanouissement des droits de la personne humaine sur son territoire.

Cependant, évidence est de constater, c’est l’un des bouts de terre où les les dispositions de ce fameux document sont les plus vilipendées. Faute à des dirigeants salauds qui ne respirent que la fétidité liée à la prise d’otage du bien-être populaire, au vol et à l’extinction planifiée de l’avenir de la jeunesse haïtienne. Les droits humains sont traînés dans la boue nauséabonde d’Haïti au quotidien.

Les intérêts politiques ou encore économiques poussent plus d’un à se fermer les yeux sur ce spectacle écœurant qui prévaut actuellement dans le pays : où des virus politiques à visage humain rongent littéralement le tissu social; où des gangs armés imposent leurs cruelles lois, où la justice est question de feuilles mortes…! La peur étend sa jupe noire sur le visage terne d’une population dénudée.

Aujourd’hui, les cas d’enlèvement se font de plus en plus fréquents, les malfrats n’hésitent même pas à revendiquer tels ou tels actes sans que les autorités policières et judiciaires n’affichent la moindre intention d’y mettre fin. Ces criminels jouissent d’une paix sans bavure, en retour, ils dessinent sur les tablettes du peuple haïtien une peur sans rature.

À chaque gouvernement ses MACOUTES; à chaque gouvernement ses CHIMÈRES, à chaque gouvernement son G9 et famille et alliés ou encore BSAP, ils s’érigent tous comme des délinquants farouches au respect des droits humains. Il ne faut pas aller chercher au loin le plus ignominieux, c’est bien en Haïti où des soi-disant dirigeants se lancent à outrance à des actes de violations de droits humains sans bornes.

À cela, des massacres perpétrés, des cas d’enlèvement enregistrés, des crimes révoltants complétés, des autorités de l’État crachent à gouttes épaisses sur le visage de la société haïtienne, les droits humains en Haïti, c’est un véritable échec. Oui, un échec cuisant !

Déjà 72 ans depuis l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme à travers le monde, où en sommes-nous réellement ? Peut-on continuer à en parler juste pour singer les nations étrangères ou encore comme farce aux yeux du monde entier ?

À ce jour, il est temps que ces bouffons qui entravent le plein respect des droits humains et l’application stricte des dispositions de ce document mondial se retirent de nos murs et nous laissent tracer notre chemin. Haïti ne peut plus respirer, pour ses progénitures, elle a besoin d’un autre souffle.

Une société où le droit à la vie n’est pas une option, mais une obligation. Une société où le droit à l’alimentation n’est pas un privilège reconnu à une minorité, mais à toute la population. Une société où la sécurité n’est plus concentrée entre les féroces du pouvoir, mais qu’elle soit l’affaire de toute une nation. Une société où l’importance de la vie n’est plus mesurée à l’aune d’intérêts mesquins. Une société où les droits humains sont respectés dans toute son intégralité. Oui, c’est bien la nouvelle Haïti dont nous rêvons et que nous voulons certainement !

Vive les droits humains !
Vive la déclaration Universelle des Droits de l’Homme !
Vive Haïti !

Mes civilités !

Chrismann Jean-Jacques TOUSSAINT
t.chrismann05@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s