Les Villages de Dieu annoncés si l’autorité de l’État patauge encore dans la boue – AZ-INFOS

En Haïti la bidonvillisation est étroitement liée à l’absence d’un État fort, capable de développer une politique publique saine devant permettre la promotion de modes de vie sains. Cette absence, voire l’inexistence même de l’État dans certains endroits a pour cause directe la délinquance juvénile qui engendrait plus tard la pullulation des gangs. Si rien n’est fait pour stopper l’hémorragie; les récents événements du Village de Dieu pourraient être considérés comme la première goutte d’eau qui constituerait l’océan à venir.

Avant village de Dieu ou encore Grand’Ravine il existait un nom, Cité Soleil. Le plus grand bidonville du pays, situé à l’entrée Nord de la capitale. Elle a connu des moments noirs dans le passé, notamment entre 2000 et 2005 avec les chefs de gangs comme Ronald Camille (Ronald kadav) et Emmanuel Wilmé dit Djeud Wilmé. À côté de Cité Soleil on retrouve La Saline située à droite de l’actuel Village de Dieu.

Ces « ghetto’ bâtis vaille que vaille dans des conditions anarchiques, caractérisent l’amateurisme des dirigeants haïtiens qui n’ont pas su redresser la pente malgré les multiples opportunités d’après séisme. Le plus récent bidonville toujours en construction après 12 janvier 2010 porte le nom de Canaan; malheureusement, les Présidents René Garcia Préval et Joseph Michel Martelly n’ont pas profité pour donner un exemple de logements sociaux.

Au contraire a-t-on assisté à l’extension de « Jalouzi » (Pétion-Ville), bouk champay ou encore morne Hercule, sans oublier morne Lazard et Delmas 95 qui constituent déjà leurs propres corps armés pro gouvernemental. Les deux derniers cités plus haut ainsi que « Jalouzi » sont des potentiels Villages de Dieu encore au stade embryonnaire. Fort heureusement on les considère comme des partisans du pouvoir en place; mais qu’adviendrait-il après le départ du présent régime ? Ne résteront-ils pas toujours armés de Galil ?

Tout porte à croire que ces quartiers ou individus habitants ces quartiers seront aussi des rebels révoltés ou en rébellion contre leurs chefs si l’État ne se relève pas immédiatement.

Le temps presse, et s’il reste encore un brin d’humanité agissons vite pour éviter que des zones comme Jalouzi, Morne Lazard, Delmas 95, Savien (Artibonite), route de Fonds Parisien soient les Villages de Dieu de demain spécialisés dans l’assassinat des policiers.

Seide Putnam Louis-Jean

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s