Lâché par ses pairs, Florentino Pérez voit son projet voler en éclats – AZ-INFOS

Après le retrait des clubs anglais dans le projet de la Super League, la démission d’Andrea Agnelli à la tête de la Juventus et le mea culpa de la Banque JP Morgan qui devait financer ledit projet, le richissime homme d’affaires Espagnol Florentino Pérez s’est retrouvé seul et devient la risée du monde footballistique car sa cupidité a pris le dessus sur les valeurs apportées par ce sport.

Conçu et lancé dimanche dernier pour gratifier aux amants du ballon rond des matchs de qualité et générer beaucoup plus de revenus, le projet de Super League mis sur pied par les douze (12) géants issus du football anglais, d’espagne et d’italie, n’a durée que 48 heures avec l’annonce du retrait des clubs anglais mardi dernier dans le projet suivi de celui de l’Atletico Madrid et des clubs italiens le mercredi.

Les protestations des fans supportant les Blues de Chelsea seraient à l’origine d’un tel revirement de situation. Pas plus tard que hier, la JPMorgan Chase & Co., qui devrait financer le projet de la Super League à hauteur de 4 milliards d’euros, admet avoir mal évalué les retombées qu’un tel projet aurait sur l’avenir du sport roi. « Nous avons clairement mal évalué comment cette opération serait perçue par le monde du football au sens large et l’impact qu’il aurait à l’avenir. Nous en tirerons les leçons », a déclaré un porte-parole de JPMorgan, dans un communiqué publié ce vendredi par la banque américaine.

Si la Juventus, le FC Barcelone ou encore le Real Madrid n’ont pas encore annoncé officiellement leur retrait de la compétition, ça ne fait aucun doute que le projet de la Super League a reçu un coup de massue avec le dernier communiqué de JP Morgan et les sanctions annoncées par L’UEFA à l’encontre des clubs fondateurs et les joueurs qui disputeront les matchs de Super League, il est maintenant peu probable de voir Florentino Pérez et ses alliés continuer dans cette folie.

N’en déplaise à certains curieux qui souhaiteraient voir comment allait évoluer la Super League, parallèlement à la Champions League (C1), on pourrait considérer que la justice a été rendue au football par rapport à l’effondrement de ce projet avarice.

Vive le sport, vive le football pour tous !

Seide Putnam LOUS-JEAN
putnamlouisjean@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s