Anse-à-Foleur, bastion du tourisme spirituel du Nord-Ouest – AZ-INFOS

En 1885, après avoir rempli les conditions requises, Anse-à-Foleur fut élevée au rang de commune. Située dans l’arrondissement de Saint-Louis du Nord du département du Nord-Ouest de la République d’Haïti, la commune Anse-à-Foleur a une superficie de 65.07 km2(IHSI : 1998) et une population estimée à 27 480 habitants (selon le recensement par estimation de 2009).  Elle est bornée au Nord par l’océan atlantique, au sud et à l’Est par le département du Nord et à l’Ouest par la commune Saint-Louis du nord.

En dépit de ses potentialités agricoles et touristiques, l’État haïtien ne fait même pas semblant qu’il reconnaît son existence. C’est-à-dire, il la jette aux oubliettes. Pourtant, Anse-à-Foleur est l’une des communes les plus visitées du département. Autrement dit, Anse-à-Foleur est l’une des communes qui accueillent plus de touristes spirituels (pèlerins) venant d’horizons divers pour honorer sa Sainte Patronne, la grande Saint-Anne Charitable (Ti sentàn).  En outre, à côté de certains autres lieux de pèlerinages du pays comme : Plaine du nord (Saint Jacques Majeur), Saut d’eau (Mont carmel) Gonaïves (lakou Badjo, soukri, souvnans), Port-de-Paix (la Ville au Camp), etc, la commune Anse-à-Foleur représente le bastion même du tourisme spirituel du Nord-Ouest en raison de la quantité de pèlerins foulant le sol anse-à-folois.

Du 24 au 26 de chaque mois, beaucoup de véhicules venant d’horizon divers du pays stationnent aux environs de l’établissement où siège la Grande Sainte-Anne Charitable. Sans compter les croyants qui viennent quotidiennement en transports publics car les activités spirituelles ne chôment plus dans cette commune. En effet, ces activités culturelles, malgré peu négligées par l’État haïtien, s’inscrivent dans un cadre de construction du patrimoine national.

Petit paradis du Nord-Ouest en raison de sa configuration spatiale, avec un environnement agréable où l’on retrouve de très belles plages, des espèces halophiles comme l’amandier (zamann), le cocotier, le « zikap », etc.,   la commune Anse-à-Foleur accueille les pèlerins dans la plus grande humilité altesse. En effet, celle-ci est considérée comme une porte bonheur pour les croyants.  Ainsi, ces religieux viennent dans l’objectif d’augmenter de la chance de réussir dans la vie, soit pour qu’ils trouvent un travail, un conjoint, des enfants, un voyage à l’extérieur, une faveur, etc… tout en faisant des promesses à la Grande Sainte-Anne Charitable.  Cela montre clairement que ces touristes spirituels ont foulé le sol anse-à-folois pour des raisons diverses. À titre d’illustration, certains viennent à la recherche de la délivrance suite aux différents problèmes auxquels ils confrontent. Ainsi, ils considèrent la Grande Sainte-Anne comme une ambassade où ils peuvent acquérir du visa en priant avec leur passeport en mains.  D’autres font de ce haut lieu, réputé spirituel, un centre hospitalier ou un centre psychiatrique où ils pourront trouver guérison suite à des problèmes sanitaires ou psychiques. Et, dans une large partie, beaucoup d’autres la perçoivent également comme un tribunal pour trancher les différends mettant en cause le pèlerin et une ou des personnes. 

Tenant compte de l’hospitalité des anse-à-folois (es) et d’un environnement agréable et paradisiaque que représente la zone, les Pèlerins se sentent toujours heureux de prolonger leur séjour dans la commune. Et, pour se divertir, ils se rendent dans des plages très aérées avec des petites vagues pour contempler la nature et regarder des petits voiliers circulants sur la côte, soit à Méance (2eme section communale) ou dans la 3eme section (côtes de fer) plus précisément à Pointe des Icaques pour s‘égayer. Cependant, le mobile de ces visites reste et demeure une question de spiritualité.

Ces activités touristiques et spirituelles communément appelés pèlerinages sont bénéfiques pour la population anse-à-foloise (paysans, commerçants, propriétaires d’Hôtels, etc) surtout durant les périodes de festivités.  Car, dans un premier temps les paysans obtiennent une vente considérable des produits agricoles comme l’igname, le « tawo », la banane, les fruits, les légumes, l’arbre véritable, etc… Dans un second temps, les marchands de plats chauds (comme le riz, l’igname, la banane, patate douce); « fritay » et des fruits de mer ont affirmé qu’ils bénéficient un niveau de vente très élevé. Quant aux marchands de fleurs et des produits de la quincaillerie, ils chantent encore bêchons joyeux comme les marchands précités. Ceci dit, la présence des pèlerins encore appelés croyants ou touristes spirituels a des impacts non négligeables sur l’économie de la municipalité.

Concernant l’environnement de ce petit coin paradisiaque, la présence des pèlerins ou des visiteurs revivifie le visage de cette ville. Ainsi, les activités économiques se déroulent normalement selon quelques marchands de la place. Alors que, l’absence de ces croyants paralysent la quasi-totalité des activités économiques dans le centre-ville anse-à-folois. Cela montre clairement que le tourisme spirituel apporte de grande valeur ajoutée pour ladite commune.

Il importe de noter que les pèlerins autrement appelé les touristes spirituels en quête de solution à leurs problèmes circulent librement dans la commune en visitant les différents lieux de rituels de la grande Sainte-Anne (Bassin jumeau, jubilé, etc) accompagnant d’un ou deux guides communément appelés « Dédé ».

Enfin de compte, ceux et celles dont leurs prières sont exaucées, reviennent dans la commune pour remercier et honorer la Grande Sainte-Anne selon leurs promesses qu’ils avaient faites. Certaines fois, ils préfèrent de venir pendant la période de la fête de la grande Sainte-Anne (26 juillet). Donc, on peut conclure en disant que la grande Sainte-Anne Charitable dit « Ti sentàn », malgré peu négligée par les anse-à-folois (es), reste et demeure un patrimoine tant pour la commune Anse-à-Foleur qu’au niveau national ainsi que pour la diaspora haïtienne. Et, elle a fait de la cette commune depuis la fin du XXe siècle un lieu de grande spiritualité.

N’hésitez pas de découvrir ce petit coin paradisiaque du Nord-Ouest !!!

Écrit par Avenel SOUFFRANT

E-mail: avenelsouffrantrmd.14@gmail.com

Téls : +509 3641 3322 / 4228 3099 (whatsapp)  

2 Commentaires

  • Avenel SOUFFRANT

    Je ne sais comment vous remercier la famille AZ_infos. Ça environ quelques mois depuis que j’ai l’habitude de deguster les publications de ce journal. Maintenant, vous m’avez rendu implicitement la réciprocité.
    Encore, une fois, je vous remercie infiniment.
    Votre travail n’a pas de prix!!!

  • Gerlanda Souffrant

    wow

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s