Ariel Henry et Renald Lubérice à couteaux tirés quant au retrait du décret créant l’ANI – AZ-INFOS

PM . Ariel Henry et Renald Lubérice

Alors qu’un Conseil des ministres a eu lieu ce mercredi 28 juillet 2021, le secrétaire général, à savoir Renald Lubérice n’a pas répondu à l’invitation du premier ministre Ariel Henry, en raison de la disposition de ce dernier tendant à faire retrait du décret création à l’Agence Nationale d’Intelligence (ANI).

En effet, le secrétaire général du conseil des ministres a brandi l’article 159 de la constitution pour prouver que cette décision en est une violation. « Le Premier ministre préside le conseil des ministres. Il a le pouvoir réglementaire, mais il ne peut jamais suspendre, ni interpréter les lois, actes et décrets, ni se dispenser de les exécuter », prévoit l’article en question. Donc, il croit que la décision de M. Henry n’a aucune provision légale.

Si l’on tient à la correspondance de M. Lubérice, seul le président est habilité à présider des conseils des ministres. Ainsi, il a tenu à souhaiter bon conseil du gouvernement à son interlocuteur. Alors que le chef du gouvernement a dit avoir présidé un conseil des ministres.

À cela, la constitution du 29 mars 1987 est tirée à chaque fois par les politiciens à leur propre profit, sinon, ils passent outre. Au fait, pourquoi rien n’a été dit face à toutes les violations de la loi mère du pays orchestrées par Jovenel Moïse ?

Chrismann Jean-Jacques TOUSSAINT
t.chrismann05@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s