Insécurité à Martissant : Médecins Sans Frontières s’est retiré – AZ-INFOS

L’insécurité qui sévit depuis belle lurette dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince, notamment au Centre-Ville n’est pas sans conséquence sur le pays. En effet, à travers une note datée du 2 août 2021 dont la copie a été acheminée à la rédaction d’AZ-INFOS, l’organisation médicale de Médecins Sans Frontières a décidé de se retirer définitivement de la zone de Martissant pour cause d’insécurité.

« Incapable d’avoir une garantie de sécurité pour son staff et ses patients, et voulant attirer l’attention sur la situation insoutenable à Martissant, MSF y a initialement suspendu ses activités pour une semaine, du 28 juin au 5 juillet 2021. Aujourd’hui, un mois après, la situation perdure, l’Organisation médicale humanitaire se voit donc obligée de mettre les clés sous la porte », peut-on lire en grande manchette dans ladite note.

Plus loin, le groupe MSF a fait savoir, vu l’exigence de temps, qu’il n’a pas pu enlever le logo et autres signes identitaires dudit centre d’urgence. Ainsi, il nie déjà toutes responsabilités au cas où des actions de toute sorte seraient survenues à l’ancien local, sis à Martissant.

Néanmoins, les responsables se disent disposés à reprendre services dans d’autres locaux éventuels de la zone métropolitaine. À ce fait, des discussions sont déjà en cours.

Il faut dire que l’année 2021 ramène les 30 ans de service de MSF en Haïti et 15 ans à Martissant. Et dans ce sillage, plus de 300 000 personnes ont été ciblées et les travailleurs ont réussi à supporter des centres médicaux dans les environs. Rien que pour l’année 2021. Et, ils ont fait savoir que pas moins de 33 100 patients ont été admis aux urgences à Martissant. Un travail qui vaut son pesant d’or.

En effet, ce boulot consistait à sensibiliser les gens contre covid19, abus sexuels et l’asthme, et MSF luttait pour de bonnes qualités d’hygiène dans le pays.

À cela, les responsables réclament que le personnel, les patients et les matériels de l’organisation soient respectés de tous, notamment des groupes armés qui sévissent à Martissant.

Par ailleurs, ne se révèle-t-il pas nécessaire que l’État agisse au plus vite de façon à assurer à l’équipe de MSF de bonnes conditions de sécurité de travail ?

Chrismann Jean-Jacques TOUSSAINT
t.chrismann05@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s