Deux étoiles montantes de la littérature haïtienne nous apportent le recueil de Nouvelles « Déflorer nos maux » – AZ-INFOS

Élisabeth ÉLUSTIN

Xaviera Raphaëlla Élie et Élisabeth Élustin invitent le grand public à déguster les délices de leur plume conjuguée le vendredi 03 septembre 2021. En effet, à travers leur premier recueil de Nouvelles intitulé : »Déflorer nos maux », elles se veulent des chandelles pour éclairer plus d’un sur des sujets considérés comme tabous dans la société haïtienne.

Jointes via téléphone par la rédaction d’AZ-INFOS TGV, elles ont étalé non seulement leur parcours, mais également leur grand projet qui occupe actuellement la toile de fond. Amies inséparables, Xaviera et Élisabeth solidifient encore plus le saint fil de leur amitié par l’accouchement de cette oeuvre de titans. Alors, découvrons nos deux jeunes écrivaines :

Élisabeth Élustin, pour sa part, est née le 17 octobre 2001. Dès son jeune âge, elle s’est livrée aux mots pour anticiper les éventuels maux à venir. Comme un symbole, elle a occupé le poste de bibliothécaire à deux reprises et était membre de l’équipe médiatique de son école « Excell Média ». Ceci n’est pas resté là, car en 2018, elle va produire le texte : « Nwèl pa nou an diferan ». Une oeuvre de toute beauté mise sous forme de chanson par le Collège l’Excellence durant le concours de chant organisé par Radio-Télé Kiskeya. À l’issu de cette compétition, le texte avait obtenu le deuxième prix.

Pour l’instant, la jeune Élisabeth ne regarde que vers l’écriture. Entre autres, elle est membre de la Plateforme AtouAyiti et co-fondatrice des blogs Rexiz et jeunes influenceurs. Cependant, son blog officiel DayivaPost reste l’espace d’émergence privilégié de sa plume. Et dont les lecteurs ont joué un rôle prépondérant dans la décision de se mettre en lumière dans la littérature. Elisabeth Élustin, un nom qui file et qui promet des jours heureux aux amoureux des belles lettres.

Xaviera Raphaëlla Élie, de son côté, a vu le jour le 24 juillet 2001 à Port-au-Prince. Elle a notamment fréquenté les établissements scolaires de Notre-dame du Rosaire et du Collège L’Excellence pour ses études classiques. Un passé scolaire durant lequel elle a commencé à flirter avec les textes. Ce qui l’avait poussée à son tour à produire des poèmes pour exprimer sa solitude. Tout comme sa commère, elle était bibliothécaire à son école et à sa communauté. Rédactrice web, elle étale son savoir-faire via divers blogs.

Maintenant, vient la nécessité pour Xaviera de serrer la main de sa meilleure amie (Élisabeth) pour offrir aux amants du texte raffiné ce recueil de nouvelles de grande ambition « Déflorer nos maux » qui doit faire l’affaire de toute la société haïtienne, notamment les jeunes.

  • Parlons de l’œuvre : « Déflorer nos maux » !

En guise de présentation et des sentiments qui les ont motivées à accoucher : Déflorer nos maux « , la doublette a fait savoir qu’elles voulaient mettre sur la table certains sujets qu’on a du mal à toucher au sein de la société. Et inviter d’autres jeunes à prendre part à ce grand débat.

En outre, ce mets préparé avec brio par ce duo pour la délectation du grand public est un vrai appel à l’ordre et à la prise de conscience des maux qui nous (les jeunes) rongent au sein de la société et voir comment nous en sortir.

Composé d’une centaine de pages, ce recueil de Nouvelles se veut une piqûre de rappel et un espace de débat pour nous permettre d’attaquer nos vrais soucis.

Sur la question de donner deux raisons pour lesquelles un jeune doit-il inexorablement faire de ce recueil un ouvrage de chevet, les deux auteures répondent :

« Parce que nous sommes deux jeunes qui ont osé parler de certains sujets. Et par cela, nous invitons les jeunes à se joindre à nous, par la lecture et des débats approfondis pour identifier nos maux et en venir à bout. » Ont-elles confié en substance à la rédaction d’AZ-INFOS TGV.

Sur ces entrefaites, le grand public est attendu le vendredi 03 septembre 2021 à la Bibliothèque de Michèle Tardieu, Pétion-Ville, 36 Rue Faubert, à partir de 13 heures. Ce, pour la vente signature de « Déflorer nos maux », seulement au prix de mille(1000) gourdes. Pour de plus amples informations, contactez-les aux :(+509) 3121-5441 / 4750-4572 !

Pour ce qu’offrent Xaviera et Élisabeth dans ce recueil, les jeunes sont appelés à faire salle comble, à inviter des amis à venir faire la connaissance de la succulence et de l’aisance qui traversent l’encre combinée de ces deux écrivaines dont l’avenir projette déjà de glorieuses étincelles.

Par la profondeur et l’essence de « Déflorer nos maux » de ces deux étoiles, nous pouvons aisément paraphraser Pierre Corneille (Le Cid) pour dire : « Aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre d’années ».

Par ailleurs, la famille d’AZ-INFOS retire son chapeau pour saluer et féliciter Xaviera Raphaëlla Élie et Élisabeth Élustin, tout en leur souhaitant plein succès pour la suite de l’itinéraire !

Bonne continuation brillantes amies de la littérature !

À vendredi…!

Chrismann Jean-Jacques TOUSSAINT
t.chrismann05@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s