Guerda Dalge Felix, la prêtresse du Vaudou au service de l’humanité

Dans les arcanes des mystères du culte et de la puissance Vaudou, se révèle, depuis quelques temps une prêtresse dont les pouvoirs et les actions ne cessent de susciter un véritable regain d’intérêt. Elle, c’est bien évidemment Guerda Dalge Felix affectueusement appelée Manbo Dyab Andey. Possédant dès son enfance une puissance dont les effets vont bien au delà de la compréhension humaine, elle a très trop pris conscience de sa mission et s’est alors résolue à se consacrer au vaudou. Ainsi, depuis l’âge de 19 ans, celle qui Totalise aujourd’hui 52 ans aura passée sa vie à, non seulement vivre et expérimenter la puissance du vodou mais aussi à œuvrer pour l’amélioration des conditions de vie de ceux qui font recours à elle.

Pour la prêtresse du culte Vaudou, Guerda Dalge Felix, servir la cause de l’humanité est une priorité non négociable puisque selon ses dires, la puissance que confère le vaudou doit être utilisée exclusivement dans le sens du bien et jamais dans le sens du mal. Et c’est d’ailleurs à cette noble tâche qu’elle s’est toujours attelée depuis son enfance. Aujourd’hui, les exemples sont légions et révèlent sans équivoque que la prêtresse du culte Vaudou Guerda Dalge Felix est la coqueluche d’une nouvelle philosophie et d’une nouvelle approche du vodou dans le monde.

L’illustration assez patente de son engagement a impacté positivement tout ceux qu’elle rencontre se justifie par le nombre des personnes auxquelles elle a apporté des solutions les plus insoupçonnables. Mais au-delà de ses dons inestimables, de ses pouvoirs extraordinaires et de l’utilisation positive de la puissance Vaudou au service de l’Homme, il faut dire aussi que la prêtresse du culte Vaudou Guerda Dalge Felix se démarque également par les actes sociaux qu’elle ne cesse de poser tous les jours.

Dans plusieurs pays du monde déjà, elle s’est illustrée à maintes occasions par des dons en nature et en espèce à des orphelinats et à des personnes vulnérables. Des signes assez forts qui révèlent que contrairement à l’opinion vulgairement partagée par tous, les adeptes et prêtes du culte Vaudou sont emplis d’humanisme et sont bien au service du mieux être de l’humanité. La prêtresse du culte Vaudou, Guerda Dalge Felix est un exemple vivant et patent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s