Crise-UEH : La Faculté d’Ethnologie fermée depuis presque deux mois à cause de discorde entre les dirigeants; les étudiants aux abois – AZ-INFOS

Les étudiants de la Faculté d’Ethnologie(FE) ne savent plus à quel saint se vouer. Une fois de plus, la Faculté a fermé ses portes, laissant les étudiants aux abois. Tout cela est dû au refus du décanat en service de céder sa place à la nouvelle équipe élue aux élections du 15 janvier 2021. Les choses allaient prendre de nouvelles tournures et provoquer la fermeture de la Faculté les jeudi 19 et vendredi 20 janvier 2022. Surtout avec des mouvements de protestation des étudiants. A rapporté un étudiant en psychologie à la rédaction d’AZ-INFOS TGV.

Cet étudiant qui a réclamé l’anonymat a pointé du doigt le cynisme des responsables de ladite faculté. En effet, Claude Mane Das qui est le doyen depuis la mise à l’écart de Jean-Yves Marie Blot après l’incident du 12 juin 2017. Cette date rappelle les échauffourées avec les étudiants où le doyen avait enfoncé sa voiture sur l’étudiant, John Rock Gourgueder Jean.

« Il y a un an de cela on avait organisé de nouvelles élections. À l’issue desquelles Illionor Louis a été élu, mais M. Das refuse de partir », a souligné ce jeune homme. En outre, il a fait savoir que seul le doyen fait encore partie de conseil, car les autres membres, conscients de la fin de leurs mandats, se sont retirés.

Encore, lors des concours d’admission pour la nouvelle année académique (2021-2022), M. Das avait décidé de diminuer le nombre de nouveaux admis. Il était allé au-dessous des deux cent cinquante (250) reconnus. Une décision qui avait mécontenté les étudiants.

Rien ne fonctionne à la Faculté depuis le 20 janvier 2022. Les cours, l’administration et même la bibliothèque. Une situation troublante pour les étudiants qui se voient retardés encore plus dans un pays où rien n’est garanti. D’où les cris perçants de ces jeunes assoiffés de savoir. Ils réclament une réforme pour le bon fonctionnement de cet établissement d’enseignement supérieur.

Il faut rappeler que c’est une entité qui, comme tant d’autres, tourne à bord de crises. Déjà, elle avait eu une précédente coupure qui avait causé pas mal d’années gaspillées aux étudiants.

En effet, les portes d’AZ-INFOS sont ouvertes aux dirigeants pour éclairer la lanterne du grand public autour des causes réelles de cet arrêt d’activités au sein de la FE. Les étudiants continuent à appeler M. Das à la raison en vue de libérer l’espace et permettre la reprise des cours et des autres services.

L’Université d’État d’Haïti (UEH) fait face à de sérieux problèmes d’ordre structurel. Le contrôle et le fonctionnement des diverses entités de l’UEH poussent à des raisonnements pertinents. Les qualités des cours, des salles de classe, des bibliothèques et autres. Les défis sont de taille pour cet organe vital de la vie nationale, mais qui semble ne s’en rendre toujours pas compte.

Chrismann Jean-Jacques TOUSSAINT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s