Ligue des Champions de l’UEFA 2022/23 : combien de Frantzdy Pierrot, Donald Guerrier ou de Corventina dont nous avons gâché l’avenir par la mauvaise gouvernance ? – AZ-INFOS

Le nom du Dr Dadou Yves Jean Bart ne cesse de faire surface lorsqu’on a tendance à parler de la gestion du football haïtien. Même quand nous autres journalistes, nous avions plus intérêt à promouvoir le football haïtien que d’aller fouiner dans le passé des gens ou nous attarder sur des scandales qui causeraient encore plus de tord aux victimes. Certains prennent sciemment ou inconsciemment le malin plaisir de faire passer des bourreaux pour des victimes; et nous nous rendons pas compte en le faisant combien d’avenir comme celui de Pierrot, Guerrier ou Dumornay avons nous gâché.

Le 6 septembre prochain marquera un tournant dans le football haïtien. Pour la deuxième fois de l’histoire de la Ligue des Champions, un footballeur haïtien jouera la plus prestigieuse compétition européenne au niveau des clubs, après Donald Guerrier en 2017 avec le FK Qarabag. Cette fois, l’heureux élu se nomme Frantzdy Pierrot et n’a que 27 ans. Grand artisan de son équipe lors des campagnes éliminatoires où il a d’ailleurs marqué 5 buts, Pierrot est devenu un élément incontournable pour son club, le Maccabi Haifa de l’Israël.

Natif du Cap-Haïtien, le grand public fera connaissance de l’ex pensionnaire de la Ligue 2 française au Gold Cup 2019 où nous avons tenu tête au Mexique en demi-finale de la dite compétition. Depuis, l’attaquant haïtien d’1,94 m n’a pas cessé de gagner le cœur des techniciens des clubs internationaux. Après 15 buts marqués pour 34 matchs disputés avec l’En avant Guingamp pour la saison 2021-2022, Pierrot prête ses services à Maccabi Haifa pour écrire une nouvelle page d’histoire dans sa carrière de footballeur.

En regardant bien le talent des joueurs du football masculin cités plus haut et celui de la jeune pépite Melchie Dumornay dite Corventina, certains observateurs pensent que les dirigeants ont péché pour n’avoir pas créé beaucoup plus d’opportunités qui auraient permis aux jeunes joueurs et joueuses haïtiens/tiennes d’exceller sur la scène internationale.

Si en plus des scandales sexuels l’administration de Dadou n’a pas été efficiente dans la gestion de l’image de nos footballeurs sur la scène internationale, ses successeurs non plus n’ont jusque-là rien encore fait pour redresser la barre, d’autant que les problèmes socio-politiques ne jouent pas en leur faveur.

Par ailleurs, les élections législatives telles que souhaitées par une frange de la population, seront-elles suffisantes pour résoudre les problèmes du pays et du football haïtien qui représente à lui seul un grand chantier dans le sport haïtien ?

Seide Putnam LOUIS-JEAN

Un commentaire

  • Merci beaucoup au journaliste Séide Louis-Jean pour avoir touché le football haïtien la plaie du doigt. Merci encore cher confrère puisque vous avez bien dit !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s