BDHH : Nikendolph Farestin RAYMÉ, étudiant de la FDSE, remporte la 7ème édition du concours de plaidoirie sur les droits humains – AZ-INFOS

Nikendolph Farestin Raymé

Le Bureau des Droits Humains en Haïti (BDHH) a organisé les demi-finales et la finale de la 7ème édition du Concours de plaidoirie sur les droits humains, ce jeudi 29 décembre 2022, à l’Université Quisqueya. Une finale à l’issue de laquelle Nikendolph Farestin RAYMÉ, étudiant-mémorant en Sciences juridiques à la Faculté de Droit et des Sciences Économiques (FDSE), a été sacré champion.

C’est devant un jury composé de Me Jacques Letang (Président), Me Nathan Laguerre, Me Woodkend Eugène, Me Lovely Jean-Louis et Me Rose-Berthe Augustin que les quatre candidats ont plaidé les trois causes menant à la fin de la 7ème édition de ces joutes oratoires. En effet, Nikendolph Farestin Raymé (Faculté de Droit et des Sciences Économiques) a été désigné lauréat devant Willy Octavius (Université Publique du Sud aux Cayes), finaliste; Faublas Kleidd Rousseau(Université Quisqueya), demi-finaliste et Peterson Agénor(École de Droit et des Sciences Économiques des Cayes) demi-finaliste.

Ces plaideurs se sont mesurés autour de trois sujets : d’abord, L’exclusion de la Russie du Conseil de sécurité; ensuite, La mise en accusation d’un magistrat au regard de ses décisions de justice, pour les demi-finales; enfin, La centralisation des données personnelles par l’État, pour la grande finale. Sortant respectivement gagnants de leurs demi-finalistes, Willy Octavius et Nikendolph Farestin Raymé ont livré une belle bataille en finale qui a vu le dernier s’imposer.

En remportant la 7ème édition de ce précieux concours, Nikendolph succède à Nidger F. J. Paul, vainqueur de la 6ème édition. Du coup, le récent lauréat représentera Haïti lors du Concours international d’éloquence annuellement organisé par l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Après deux échecs lors de la 5ème et la 6ème édition, Nikendolph a su mettre les bouchées doubles et glaner haut la main la 7ème édition de ladite compétition. Lors de son discours après la publication des résultats, le lauréat n’a pas manqué de mentionner le courage et la persévérance qu’il a dû faire preuve pour aller chercher cette victoire; à ce propos, il a campé la force de conviction du boxeur américain, Mohamed Ali en modèle.

Nikendolph Farestin Raymé, brillant étudiant de 23 ans avec un parcours remarquable à la FDSE, comédien et poète, vient d’écrire l’une des plus belles pages dans l’histoire du plus prestigieux concours de plaidoirie (catégorie-étudiants) organisé en Haïti. Il donne rendez-vous pour le concours international d’éloquence de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne durant l’année 2022 !

Félicitations à Nikendolph ! Belles continuations !

Chrismann Jean-Jacques TOUSSAINT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s