Football-Local : Reprise du championnat national, la proposition de Kowsky Sainvil analysée par ses pairs – AZ-INFOS

Kowsky Sainvil

Kowsky Sainvil, dans une note postée sur sa page facebook la semaine dernière, a formulé ses souhaits pour la reprise du championnat national, mis à l’arrêt depuis plus de deux ans. Joints au téléphone par la rédaction d’AZ-INFOS TGV, certains footballeurs y voient une proposition plutôt intéressante.

Actuel coach de l’Association Sportive Capoise (ASC), monsieur Kowsky Sainvil a fait des propositions aux instances concernées pour reprendre les activités footballistiques dans le pays. En effet, cela fait déjà deux ans que le ballon a cessé de rouler dans nos différents centres sportifs, mais plus pour l’instant puisque coach Kowsky Sainvil jette la première pierre.

La proposition du coach Sainvil se réside dans un format où les équipes des différentes catégories (D1, D2, D3) joueront entre elles dans leurs villes respectives pour ensuite réunir les meilleures, après tirage au sort, dans un seul espace et en déterminer les quarts-de-finaliste, les demi-finalistes jusqu’à la finale.

Interrogés par la rédaction d’AZ-INFOS TGV, Maillove Dorvilien et Marc Robenson Beldor ont apprécié à sa juste valeur, la proposition du technicien du Vieux Coq Capois, mais l’insécurité fait douter. Pour Maillove Dorvilien, la proposition est louable mais il ne se voit pas sortir de chez lui pour prendre un bus pour aller jouer dans le contexte actuel car il faut être d’abord en vie pour pouvoir pratiquer le football.

« Recommencer à jouer serait bénéfique pour la sélection », a ajouté monsieur Dorvilien. « Avec la coupe du monde qui arrive en 2026, on a notre chance de qualification car le Mexique, le Canada et les États-Unis qui nous bloquent la route habituellement, ne sont pas concernés par les éliminatoires », s’est réjouit le jeune footballeur.

C’est le même son de cloche pour Marc Robenson Beldor qui s’est réjouit de la proposition du coach Sainvil, mais toujours est-il que l’insécurité vienne fouiner et déranger l’ordre des choses. L’Archelois se demande si réellement il est possible de recommencer à jouer vu la dégradation de la situation sécuritaire du pays.

En tout cas si pour le premier la situation actuelle du pays a gâché l’avenir de pas mal de jeunes talentueux footballeurs, pour le second le chômage imposé par l’insécurité aux footballeurs est vraiment inconcevable, et pour reprendre le proverbe Haïtien : « si n pa gen yon bon fanmi oubyen yon lòt aktivite se chen ki tap tranpe kasav pou nou » a conclu Beldor à la rédaction d’AZ-INFOS TGV.

Seide Putnam LOUIS-JEAN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s