Les ouvriers continuent leur mouvement pour la révision du salaire minimum à 1500 gourdes – AZ-INFOS

Malgré l’annonce du premier ministre la fin de la semaine dernière sur la révision à la hausse du salaire minimum, les ouvriers continuent leur protestation. En effet, les ouvriers ont regagné les rues le mercredi 16 février 2022 pour exiger 1500 gourdes de salaire minimum. Une fois de plus, cette foule qui se trouvait aux environs de Carrefour Aéroport a été pourchassée par des agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH).

Les ouvriers ne comptent pas aller au-dessous de 1500 gourdes, ils l’ont clairement fait savoir. Ils ont brandi la cherté de la vie, l’inflation et la dévalorisation de la monnaie locale, la gourde, face aux devises étrangères, pour appuyer leur demande.

Banderoles en mains, ils ont appelé le premier ministre haïtien, Ariel Henry, à prendre ses responsabilités quant à la révision du salaire minimum. Des revendications jugées justes par certains. Cependant, il y a d’autres qui estiment que 1 500 gourdes serait de trop comme salaire minimum pour les ouvriers.

Il faut dire que le ministre des affaires sociales et du travail, Pierre Ricot Rodney, avait promis que l’arrêté relatif à la révision du salaire minimum serait publié à la fin de cette semaine. Il ne reste que d’attendre est-ce cela pourra satisfaire les exigences des ouvrières et ouvriers.

Chrismann Jean-Jacques TOUSSAINT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s