Interdiction de départ émise par la direction de l’immigration et de l’émigration contre le citoyen Amel Lafleur – AZ-INFOS

Amel Lafleur

Décidément, l’affaire Amel Lafleur a pris un tournant important lorsque, ce mercredi 4 janvier 2023, la direction de l’immigration et de l’émigration a signé un acte interdisant tout déplacement du pasteur hors du pays.

La demande a été faite le jour même par le commissaire du gouvernement, siégeant au tribunal de première instance de Port-au-Prince, Me Jacques Lafontant. Selon ce dernier, le temps alloué à cette décision n’est pas défini, elle se tiendra jusqu’à nouvel ordre. Le droit de circuler librement dans un pays étranger est banni au religieux en raison des exhibitions de scènes sexuelles à l’intérieur même de l’église, sous les yeux de tous. Par conséquent,cet acte est considéré comme une violation de la loi selon le code pénal haïtien.

Comme cela devait se faire le mercredi 3 janvier 2023, Monsieur Lafleur n’a pas pu comparaître par devant la justice. Les avocats assurant sa défense avaient réclamé auprès du Commissaire du gouvernement, via une correspondance, un report à la quinzaine.

Un peu mal barré, le pasteur aura fort à faire pour se tirer de cette affaire. Il trouvera sans doute de quoi se défendre mais en attendant, une convocation lui a été faite par le ministère des cultes en la personne de Evens Souffrant, le directeur de l’institution. Attendu ce jeudi 5 janvier dans les locaux dudit ministère, il ne reste plus qu’à voir si la rencontre entre les deux parties aura lieu.

Jean-Amorse JOSEPH

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s